Rétines courbes : une approche bio-inspirée de simplification et miniaturisation des systèmes infrarouge

Résumé : Si dans les caméras actuelles, les matrices de photodétection sont planes, dans la nature, aucune surface focale n'est plane : la rétine est soit concave (œil humain), soit convexe (œil d'insecte). Ces architectures offrent deux solutions de miniaturisation et de simplification des systèmes de détection, qui ont fait l'objet des travaux de cette thèse. La courbure concave du détecteur permet de supprimer l'aberration de courbure de champ qui est particulièrement présente dans les instruments grand champ. L'étude théorique de cette solution, étayée par des applications concrètes, a permis de démontrer la simplification des architectures accessibles par cette approche, ainsi que les améliorations en termes de performances optiques. La courbure convexe permet quant à elle de miniaturiser les systèmes grand champ, en s'inspirant de l'œil composé des petits invertébrés. Cette architecture, constituée de groupes de pixels reliés par une métallisation souple, a été réalisée sur une matrice de détecteurs infrarouge en CdHgTe. Les composants obtenus sont fonctionnels et comparables en termes de performances aux valeurs standard. Ils ouvrent à la voie à des architectures grand champ extrêmement compactes. L'originalité du travail a porté sur la mise en forme sphérique de composants monolithiques, dont la couche active n'est pas modifiée, permettant ainsi de produire des systèmes avec un taux de remplissage de 100%. Après une étude de la souplesse d'échantillons de silicium aminci, le procédé de courbure a été transféré sur des composants fonctionnels: circuit de lecture Si-CMOS et matrice de micro-bolomètres infrarouge. La courbure concave des matrices de détection infrarouge de type micro-bolomètres, a mené à la réalisation de deux caméras. La première, constituée de deux lentilles du commerce, a permis de comparer les systèmes composés des détecteurs plan et courbe. Le gain lié à la courbure sphérique de la rétine sur l'uniformité de la réponse impulsionnelle a été prouvé grâce aux mesures de la fonction de transfert de contrastes (FTC). Enfin, à l'image d'un œil humain, un œil infrarouge composé d'une seule lentille et d'une matrice de micro-bolomètres courbée en concave a été réalisée. La qualité des images obtenues, ainsi que la FTC mesurée, ont mis en évidence le potentiel des plans focaux courbés pour des systèmes ultra-compacts, inenvisageables jusqu'à ce jour.
Type de document :
Thèse
Autre [cond-mat.other]. Université de Grenoble, 2011. Français. <NNT : 2011GRENY065>


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00680096
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : samedi 17 mars 2012 - 16:17:25
Dernière modification le : samedi 6 février 2016 - 01:05:55
Document(s) archivé(s) le : lundi 18 juin 2012 - 17:15:26

Fichier

24502_DUMAS_2011_archivage.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00680096, version 1

Collections

STAR | CEA | DRT

Citation

Delphine Dumas. Rétines courbes : une approche bio-inspirée de simplification et miniaturisation des systèmes infrarouge. Autre [cond-mat.other]. Université de Grenoble, 2011. Français. <NNT : 2011GRENY065>. <tel-00680096>

Exporter

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

879

Téléchargements du document

576