La constitution de la scotticité dans l'oeuvre de Walter Scott, James Hogg et Robert Louis Stevenson

Résumé : L'œuvre de Walter Scott (1771–1832), James Hogg (1770–1835) et Robert Louis Stevenson (1850–1894) est traversée par une tension qui dénaturalise l'Écosse historique et politique pour la recréer en fiction, posant la scotticité comme une construction problématique qui appelle sans cesse de nouvelles définitions, afin d'en retrouver le sens ou d'en faire son domaine à soi. La figuration des enjeux nationaux se fait à travers le thème des diverses rébellions jacobites au cours du XVIIIème siècle, mais l'Histoire est subordonnée aux enjeux littéraires et politiques du présent des auteurs. Walter Scott pose en littérature les bases d'une conciliation viable de "l'être" écossais avec la domination du pouvoir britannique, là où Hogg réagit en cherchant dans un passé plus lointain la source inépuisable (et au premier chef, fictionnelle) d'une Écosse mythique insaisissable. Stevenson, quant à lui, hérite de ce dilemme et choisit, en fiction comme dans la réalité, la fuite et l'exil pour pouvoir exister librement dans un monde dégagé du poids d'un passé par trop lourd à porter.
Type de document :
Thèse
Littératures. Université de Grenoble, 2011. Français. <NNT : 2011GRENL006>


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00673129
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mercredi 22 février 2012 - 17:17:32
Dernière modification le : samedi 29 août 2015 - 03:02:07
Document(s) archivé(s) le : jeudi 14 juin 2012 - 16:48:18

Fichier

7876_BESSON_2011_archivage.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00673129, version 1

Collections

STAR | UGA | CEMRA

Citation

Cyril Besson. La constitution de la scotticité dans l'oeuvre de Walter Scott, James Hogg et Robert Louis Stevenson. Littératures. Université de Grenoble, 2011. Français. <NNT : 2011GRENL006>. <tel-00673129>

Exporter

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

526

Téléchargements du document

872