Etude du champ électromagnétique et interprétation de données magnétotellurique

Viet-Hung Luu 1
1 HEPPI - LATMOS
LATMOS - Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales
Résumé : Ce travail de thèse est consacré à l'étude de la structure électrique de la croûte terrestre dans deux régions du Vietnam, au Nord dans le delta du Fleuve Rouge et au Sud dans la région de la faille de la Rivière Saigon, et en Afrique de l'Ouest, où les données utilisées sont celles acquises durant l'Année Internationale de l'Electrojet Equatorial (AIEE). La technique utilisée est celle du sondage magnétotellurique. Deux des régions étudiées (le sud du Vietnam et l'Afrique de l'Ouest) sont situées au voisinage de l'équateur magnétique. Du fait de la présence de l'électrojet équatorial, l'hypothèse de l'onde plane, sur laquelle est basée la magnétotellurique, n'y est vérifiée que pour une gamme de périodes limitée. La modélisation de l'induction par un électrojet gaussien nous a permis de caractériser l'effet de source associé à l'électrojet équatorial, et de déterminer pour chacune des zones étudiées les gammes de périodes pour lesquelles cet effet de source est négligeable. Nous avons par ailleurs montré que l'effet de source associé à l'électrojet équatorial dépend des principales caractéristiques de la structure électrique du sous-sol, et de la distance entre le centre de l'électrojet équatorial et la position examinée. Dans le delta du fleuve Rouge, le profil magnétotellurique est orienté SO-NE. Long d'environ 32 km, il recoupe les failles majeures du système de failles du Fleuve Rouge. Les données magnétotelluriques ont été inversées pour obtenir une coupe transversale de résistivité électrique pour les trois premiers kilomètres. Cette coupe de résistivité électrique et une coupe de densité obtenue par modélisation des données gravimétriques acquises le long du même profil, ainsi que des informations déduites de forages effectués au voisinage du profil ont été utilisées pour proposer une coupe géologique de la région étudiée. Dans la région de la faille de la Rivière Saigon, le profil magnétotellurique, long d'environ 15 km, recoupe le trajet supposé de la faille. La structure électrique des premiers kilomètres de la croûte a été déterminée par inversion 2-D des données pour les gammes de périodes qui ne sont pas affectées par l'électrojet équatorial (< 0,7 s). La coupe transversale de résistivité électrique ainsi obtenue nous a permis de proposer une nouvelle localisation de la faille de la Rivière Saigon, à la limite entre un domaine résistant, le bloc de Da Lat au nord-est, et un domaine moins résistant, le bloc de Can Tho au sud-ouest. Cette nouvelle localisation est à environ 2,2 km au sud-ouest de la localisation généralement supposée pour cette faille. En Afrique de l'Ouest, nous avons montré que les données de jour sont affectées par l'électrojet équatorial pour toute la gamme de période étudiée (>120 s); ces données n'ont donc pas été utilisées pour déterminer la structure électrique de la croûte et du manteau supérieur. L'inversion 2-D des données de nuit, montre la présence d'une structure subverticale, relativement conductrice, qui sépare le Craton Ouest-africain très résistant des terrains situés sous le bassin du fleuve Sénégal.
Type de document :
Thèse
Géophysique [physics.geo-ph]. Université Paris Sud - Paris XI, 2011. Français
Liste complète des métadonnées


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00669815
Contributeur : Viet-Hung Luu <>
Soumis le : mardi 14 février 2012 - 00:14:17
Dernière modification le : lundi 29 mai 2017 - 15:07:41
Document(s) archivé(s) le : mardi 15 mai 2012 - 02:25:57

Identifiants

  • HAL Id : tel-00669815, version 1

Collections

Citation

Viet-Hung Luu. Etude du champ électromagnétique et interprétation de données magnétotellurique. Géophysique [physics.geo-ph]. Université Paris Sud - Paris XI, 2011. Français. <tel-00669815>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

646

Téléchargements du document

1045