Mythes et métaphores du regard chez Rubens. Aveuglement et toute-puissance de l'oeil désirant

Résumé : La peinture de Rubens est hantée par la mythologie, et parmi les légendes les plus récurrentes figurent celles qui mêlent l'œil au désir, à la jouissance. Alors la peinture propose au spectateur, avec la puissance de l'esthétique baroque et les reliquats de la renaissance italienne, une image qui relève de la pulsion scopique, c'est-à-dire une image forte et séductrice, dans laquelle le regard du peintre et celui du spectateur sont habilement mis en abîme par les récits, et absorbés par les dispositifs picturaux. Les regards, dont il est question dans le mythe comme face au tableau, se posent toujours sur des corps nus ou interdits, comme attirés sans pouvoir résister à l'appel érotique. Et cet appel érotique du corps joue dans les sphères baroques, oscillant toujours entre la jouissance de voir l'interdit et le prix à payer pour cette transgression cannibale. Tous les tableaux mythologiques de Rubens parlent de cette ambivalence du regard: Narcisse, Vénus, Méduse, Orphée, Psyché, Actéon entre autres, métaphorisent la pulsion scopique dans ses différentes modalités, pulsion ressentie par tout être fait de chair et de sang dont font partie, bien sûr, Rubens et le spectateur de son œuvre. C'est le principe de sa peinture: montrer, voiler, métamorphoser et susciter la curiosité érotico-esthétique. Alors les pôles du baroque se définissent entre Eros et Thanatos, entre pulsion de vie et de mort: tout concourt à exalter la puissance du regard désirant, la force érotique et picturale d'un corps, ses effluves funèbres ou lumineux, à l'image d'Apollon et Dionysos. L'analyse esthétique de ces questions se fait sous l'éclairage de l'observation plastique des toiles de Rubens, de l'apport littéraire, poétique, psychanalytique, sous le regard d'auteurs, d'artistes classiques et contemporains qui portent ou préfigurent les traces subtiles de la peinture scopique de Rubens.
Type de document :
Thèse
Art et histoire de l'art. Université Jean Monnet - Saint-Etienne, 2010. Français. <NNT : 2010STET2130>


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00665930
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : vendredi 3 février 2012 - 11:24:08
Dernière modification le : lundi 6 février 2012 - 11:17:38
Document(s) archivé(s) le : vendredi 4 mai 2012 - 02:26:00

Fichier

etienne.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00665930, version 1

Collections

Citation

Emilie Chamonard-Etienne. Mythes et métaphores du regard chez Rubens. Aveuglement et toute-puissance de l'oeil désirant. Art et histoire de l'art. Université Jean Monnet - Saint-Etienne, 2010. Français. <NNT : 2010STET2130>. <tel-00665930>

Exporter

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

1203

Téléchargements du document

10330