De l’engagement au désengagement corporel : une approche sociologique plurielle des dynamiques, ruptures et permanences identitaires face à l’acceptation du danger dans les sports de nature

Résumé : Défier ou jouer avec la gravité, explorer les profondeurs et mettre sa résistance ou plus simplement son corps à l’épreuve, se mesurer aux éléments naturels en fréquentant des milieux a priori hostiles : autant de formes d’exposition sportive au danger qui fascinent et intriguent à la fois. Ce travail est une exploration des processus d’engagement et de désengagement corporel, envisagés sous leurs aspects épistémiques et empiriques. Deux grandes questions jalonnent ainsi cette analyse : 1) comment concevoir l’engagement corporel, à travers le dialogue et la complémentarité entre schèmes d'intelligibilité ; 2) plus concrètement, comment devient-on pratiquant de telles activités, et pourquoi, un jour, décide-t-on de « raccrocher » ?L’analyse d’une trentaine de récits de sportifs engagés dans des activités de nature « à risque » met en lumière les dynamiques des processus d’engagement, de maintien et de désengagement. Ainsi, si s’engager est rarement le fruit du hasard, il n’est pas davantage celui d’une pure réflexivité. Parfois, l’engagement naît d’expériences et de rencontres imprévisibles. Ce travail conforte par ailleurs les résultats de nombreuses études consacrées aux motivations de ces pratiquants : recherche de sensations, d’autonomie, de performance, émulation subculturelle, etc. Elle s’en distingue cependant en montrant comment ces motifs d’engagement, loin de s’opposer, s’articulent et se complètent de manière systématique. Enfin, après avoir souligné la place cruciale, aux yeux des interviewés, de l’autonomie et de la responsabilité, érigées au rang de véritable éthique, nous montrons à quel point se désengager est chose difficile. Raccrocher tient d’un processus vécu différemment selon qu’il a ou non été préparé.Comprendre l'engagement corporel requiert finalement un élargissement du regard au corps, à la culture, au risque et à la sécurité, à l’autonomie, et plus largement à la responsabilité. L’engagement corporel constitue ainsi un support en parfaite adéquation avec son époque : il mêle, combine et parfois oppose des dynamiques identitaires portées par des dispositions, la réflexivité et les affects.
Type de document :
Thèse
Sociologie. Université Rennes 2, 2011. Français. <NNT : 2011REN20023>
Liste complète des métadonnées


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00628608
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : lundi 3 octobre 2011 - 17:02:49
Dernière modification le : samedi 17 juin 2017 - 01:18:06
Document(s) archivé(s) le : mercredi 4 janvier 2012 - 02:30:47

Fichier

2011theseRoutierG.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00628608, version 1

Collections

Citation

Guillaume Routier. De l’engagement au désengagement corporel : une approche sociologique plurielle des dynamiques, ruptures et permanences identitaires face à l’acceptation du danger dans les sports de nature. Sociologie. Université Rennes 2, 2011. Français. <NNT : 2011REN20023>. <tel-00628608>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

1004

Téléchargements du document

2206