. Mutualisation, 429 N Narration, p.310312413470

E. T. Abdelmassih, A Course in Spoken Tamazight : Berber Dialects of Ayt Ayyache and Ayt Seghrouchen, 1971.

L. Abouda, Recherches sur la syntaxe et la sémantique du conditionnel en français, 1997.

L. Abouda, « Le conditionnel : temps ou mode ? Arguments syntaxiques », Revue Romane, pp.179-198, 1997.

L. Abouda, Deux types d'imparfait att??nuatif, Langue fran??aise, vol.142, issue.2, pp.8-74, 2004.
DOI : 10.3917/lf.142.0058

L. Abouda and O. Baude, Du français fondamental aux ESLO", colloque international Français fondamental, corpus oraux, contenus d'enseignement. 50 ans de travaux et d'enjeux, 2005.

L. Abouda and O. Baude, « Constituer et exploiter un grand corpus oral : choix et enjeux théoriques Corpus en Lettres et Sciences sociales ? Des documents numériques à l'interprétation, actes du XXVII colloque d, 2006.

L. Abouda, « Le temps des omelettes : une nouvelle valeur pour le présent ?, 2009.

. Rencontre-de-sémantique and . De-pragmatique, Espace, Temps, (interprétations temporelles, interprétations spatiales) dans les langues, 2009.

J. Adam, Types de textes ou genres de discours ? Comment classer les textes qui disent de et comment faire ?, Langages, vol.35, issue.141, pp.10-27, 2001.
DOI : 10.3406/lgge.2001.872

J. Adam, « Entre conseil et consigne : les genres de l'incitation à l'action », Pratiques, vol.111112, pp.7-37, 2001.

H. Adamczewski, Grammaire Linguistique de l'anglais, 1990.

J. Aguade, « Remarques sur les particules de l " inaccompli en arabe maghrébin, Langues et littératures XVI, publication de la Faculté des lettres et des sciences humaines, pp.11-24, 1998.

A. Akouaou, « Variation et norme interdialectale en berbère, d " aun enjeu à l " autre », Etudes berbères et chamito-sémitiques, Prasse, pp.15-25, 2000.

N. Alem, « Types d " alternance de codes employés par les immigrés maghrébins résidant en France, Cahiers du Centre d'Etudes sur les Mouvements Migratoires Maghrébiens-N° 6, 1999.

A. G. Allaoua, « Les verbes de qualité en berbère et quelques remarques sur les pronoms personnels, pp.129-143, 1998.

M. Ameur, « les caractéristiques phoniques de l " alphabet tifinagh-Ircam », Standardisation de l'amazighe, Actes du séminaire organisé par le Centre de l, Série : Colloques et séminaires n°3, 2003.

S. Anderson, A-morphous morphology, 1992.

J. Anscombre, Mais/pourtant dans la contre-argumentation directe??: raisonnement, g??n??ricit??, et lexique1, LINX, n° 46, pp.115-131, 2002.
DOI : 10.4000/linx.104

URL : http://linx.revues.org/104

J. Anscombre, « les indicateurs aspectuel de déroulement processif : en cours de, en passe de, en train de, en voie de », Cahiers de lexicologie, pp.90-2007, 2007.

J. Arbib, Du marquage aspectuel à l'expression du temps : étude du système verbal de l'arabe marocain, 1996.

M. Arrivé, La grammaire d'aujourd'hui, 1986.

M. Aronoff, « Stems in Latin verbal mor-phology ». Morphology now, pp.5-32, 1992.

M. Aurnague, Qu'est-ce qu'un verbe de d??placement ? : crit??res spatiaux pour une classification des verbes de d??placement intransitifs du fran??ais, Congr??s Mondial de Linguistique Fran??aise 2008, 2008.
DOI : 10.1051/cmlf08041

G. Barcélo and J. Bres, Les temps de l'indicatif, Coll. « L " essentiel Français, 2006.

A. Barontini, « Pratique et transmission de l " arabe maghrébin en France », L " arabe en France, Langues et cité n° 15 : Bulletin de l'observatoire des pratiques linguistiques. (en ligne, 2009.

A. Barontini and D. Caubet, « La transmission de l " arabe maghrébin en France : état des lieux », Cahiers de l'Observatoire des pratiques linguistiques, Migrations et plurilinguisme en France », n° 2, Délégation générale à la langue française et aux langues de France, Éditions Didier, pp.43-48, 2008.

O. Baude, « Les corpus oraux entre science et patrimoine. L " expérience de l " observatoire des pratiques linguistiques, Actes du Colloque international du GRESEC «La publicisation de la science, pp.7-11, 2004.

O. Baude, Corpus oraux, Guide des bonnes pratiques, CNRS éditions et P.U.O, 2006.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00357706

O. Baude, « Le droit de la parole » dans Bilger, Mireille (éd.) Données orales : les enjeux de la transcription, pp.24-33, 2008.

A. Basset, La langue berbère, Morphologie, le verbe, 1929.

A. Basset, Le systeme phonologique du berbere. Comptes rendus du Groupe Linguistique d, Etudes Chamito-Semitiques, vol.4, pp.33-39, 1946.

A. Basset, La langue berbère, Handbook of African linguages, 1952.

S. Benjelloun, « Une double graphie, latine et arabe, pour enseigner l " arabe marocain, Codification des langues de France, pp.331-340, 2002.

E. Benmamoun, Arabic morphology: The central role of the imperfective, Lingua, vol.108, issue.2-3, pp.175-201, 1999.
DOI : 10.1016/S0024-3841(98)00045-X

F. Bentolila, Grammaire fonctionnelle d'un parler berbère, Ait Seghrouchen d'Oum Jeniba, 1981.

F. Benzakour, Le Français au Maroc, lexique et contacts de langues, Duculot - AUPELF-UREF, 1992.

G. Bergounioux, « L'Etude socio-linguistique sur Orléans (1966-1991), 25 ans d'histoire d'un corpus », Langue française, pp.74-93, 1992.
DOI : 10.3406/lfr.1992.5812

M. Bezza, Maroc : phonologie, morphologie catégories grammaticales, synthématique et syntagmatique, Le parler berbère des Aït Abbou des Zemmour Thèse : Th. Ling, 1988.

M. Bilger and P. Cappeau, L'oral ou la multiplication des styles, Langage et soci??t??, vol.109, issue.3, pp.13-30, 2004.
DOI : 10.3917/ls.109.0013

R. Blachère, Eléments de l'arabe classique, pp.4-5, 1946.

R. Blachère and M. Gaudefroy-demombynes, Grammaire de l'arabe classique, 1975.

&. Blanc and . Biggs, « L " enquête socio-linguistique sur le français parlé à Orléans, pp.16-25, 1971.

C. Blanche-benveniste and C. Jeanjean, Le français parlé : transcription et édition, 1987.

C. Blanche-benveniste, « Les études sur l " oral et le travail d " écriture de certains poètes contemporains », Langue française, pp.152-71, 1991.
DOI : 10.3406/lfr.1991.5763

C. Blanche-benveniste, « Trois remarques sur l " ordre des mots dans la langue parlée, Langue française, pp.109-117, 1996.
DOI : 10.3406/lfr.1996.5354

C. Blanche-benveniste, Approches de la langue parlée en français, 1997.

C. Blanche-benveniste, La notion de variation syntaxique dans la langue parl??e, Gadet F., Langue française, La variation en syntaxe, pp.19-29, 1997.
DOI : 10.3406/lfr.1997.6219

C. Blanche-benveniste, « L " étude grammaticale des corpus de langue parlée en français, La linguistique de corpus, 2005.

C. Blanche-benveniste, « corpus de Langue parlée et description grammaticale de la langue », Maison des sciences de l " homme, Langage et société 3, pp.121-122, 2007.

G. Bohas, Contribution à l'étude de la méthode des grammairiens arabes en morphologie et en phonologie, d'après certains grammairiens arabes "tardifs" en morphologie et en phonolgie, 1982.

N. Boneh and E. Doron, « Deux concepts d " habitualité », Recherches Linguistiques de Vincennes 37: Aspect et Pluralité d'Evénements. Presses Universitaires de Vincennes, Saint- Denis, pp.113-138, 2008.

A. Borillo, « De la nature compositionnelle de l " aspect», dans Les typo-logies de procès (Catherine Fuchs, Paris : Klincksieck, pp.97-102, 1991.

A. Borillo, « Peut-on identifier et caractériser les formes lexicales de l'aspect en français » in H.Bat-Zeev Shyldkrot & N. Le Querler (éds) Les périphrases verbales Amsterdam, pp.67-82, 2005.

A. Boucherit, « Note sur l " expression de la concomitance dans le système de l " arabe parlé à Alger, Matériaux arabes et linguistiques, association Gellas, pp.11-51, 1987.

A. Boucherit, L'arabe parlé à Alger, aspect sociolinguistique et énonciatif, 2002.

A. Bouhjar, « Le système graphique tifinagh-Ircam », In Standardisation de l'amazighe, Actes du séminaire organisé par le Centre de l, Série : Colloques et séminaires n°3, 2003.

F. Boukhris, Le verbe en tamazight : lexique et morphologie (Parler des zemmours) thèse de 3éme cycle, 1986.

A. Boukous, « Le profil sociolinguistique du Maroc, Bulletin Economique et Social du Maroc, vol.140, pp.5-32, 1979.

A. Boukous, Phonotactique et domaines prosodiques en berbère (parler tachelhit d " Agadir) These de Doctorat d?etat. Vincennes a Saint-Denis, 1987.

M. Boukous, Variation phonique et compétence globale: le cas du parler d " Agadir, 1994.

A. Boukous, La langue berb??re: maintien et changement, International Journal of the Sociology of Language, vol.112, issue.1, p.112, 1995.
DOI : 10.1515/ijsl.1995.112.9

A. Boukous, « Langue maternelle : Enjeux d " une polysémie, Voisinage, Mélanges en hommage à la mémoire de Kaddour Cadi, publications de la Faculté des lettres et des sciences humaines Fès, pp.35-36, 1997.

A. Boukous, L " amazighe : perte irréversible ou changement linguistique ? Etudes berbères et chamito-sémitiques ; mélanges offerts à Karl-G. Prasse, 43-59, 2000.

A. Boukous, « La standardisation de l " amazighe : quelques prémisses », Standardisation de l'amazighe, Actes du séminaire organisé par le Centre de l, Série : Colloques et séminaires n°3, 2003.

J. Boutet, La linguistique variationniste face ?? l'expertise linguistique et au sens, Langages, vol.26, issue.108, pp.90-100, 1992.
DOI : 10.3406/lgge.1992.1653

G. Boyé, Problèmes de morpho-phonologie verbale en français, espagnol et italien, 2000.

J. Bres, « Textualité narrative orale, genre du discours et temps verbal, 1999.

J. Bres, « Le présent de l " indicatif en français : de quelques problèmes, et peut-être de quelques solutions » in Despierres Cl, Du présent de l'indicatif, pp.27-52, 2005.

J. Bres, « Le passé composé, un temps polysémique? Actualisation, interaction, effets de sens produits, 2007.

F. Brunot, La pensée et la langue : méthode, principes et plan d'une théorie nouvelle du langage appliquée au français, 1926.

C. Burricand and A. Filhon, « Transmission et pratiques des langues étrangères en Ile de France», Ile-de-France à la page, Insee, septembre. (en ligne, 2003.

K. Cadi, Système verbal rifain : forme et sens, 1987.

K. Cadi, « structure de la phrase et ordre des mots en tarifit » In Awal, Cahier d'études berbère, Edition la maison des sciences de l " homme, pp.42-59, 1989.

K. Cadi, « valeurs aspectuelles des Thèmes verbaux en tarifit » In Awal, Cahier d'études berbère, Edition la maison des sciences de l " homme, pp.73-79, 1997.

G. Camps, Les Berbères, mémoire et identité, éditions Errance, Racines et schèmes, 1950.

P. Cappeau, « Perception et reconstruction » dans Bilger, Mireille (éd.) Données orales : les enjeux de la transcription, pp.235-247, 2008.

S. Chaker and . Inalco-crb, « Propositions pour la notation usuelle à base latine du berbère, 1996.

S. Chaker, « quelque faits de grammaticalisation dans le système verbal berbère » in Voisinage, 1997.

S. Chaker, « La langue berbère en France, situation actuelle et perspectives de développement », Enseignement des langues d'origine et immigration nord-africaine en Europe : langue maternelle ou langue d'Etat ? (sous la dir, pp.15-30, 1997.

S. Chaker, « Variation dialectale et codification graphique en berbère Une notation usuelle pan-berbère est-elle possible ?, Codification des langues de France, pp.331-340, 2002.

S. Chaker, « Que sait-on de la pratique et la transmission du berbère en France ? », Cahiers de l'Observatoire des pratiques linguistiques, Migrations et plurilinguisme en France », n° 2, Délégation générale à la langue française et aux langues de France, Éditions Didier, pp.49-56, 2008.

M. Chami, Un parler tamazight du rif marocain : approche phonologique et morphologique, Thèse de 3 ème cycle, 1979.

N. Chatar-moumni, « Les unités Huwa et Ra sont-elles des copules en arabe marocain ? », La linguistique, revue de la société internationale de linguistique fonctionnelle, pp.1-87, 2003.

A. Chekayri and T. Scheer, « The Apophonic Origin of Glides in the Verbal System of Classical Arabic, Studies in Afroasiatic Grammar, pp.62-76, 1996.

H. Chuquet, Le Présent de Narration en Anglais et en Français, 1994.

H. Chuquet, Le Présent en Français. Atlanta and Amsterdam, Présent, Discours Rapporté et Repérage Composite dans les Textes de Presse. Codification des Langues de France, 2001.

D. Cohen, « Les langues chamito-sémitiques », Le Langage (encyclopédie de la pleïade, Paris NRF-Gallimard p, pp.1233-1330, 1968.

D. Cohen, Etudes de linguistique sémitique et arabe, 1970.

D. Cohen, La mutation aspectivo-temporelle dans quelques langues couchitiques et le système verbal chamito-sémitique, Langues et Techniques, Nature et Société. Paris: Klincksieck, pp.57-63, 1972.

M. Cohen, Le Systeme verbal semitique et l'expression du temps, 1924.

M. Cohen, Essai comparatif, sur le vocabulaire et la phonétique du chamitosémitique, 1969.

G. S. Colin, « Les parlers : l'arabe, Institut des hautes études marocaines, Initiation au Maroc, pp.208-236, 1937.

J. Confais, Temps, Mode, Aspect : les Approches des Morphèmes Verbaux et Leurs Problèmes à l'Example du Français et de l'Allemand Toulouse: Presses Universitaires de Mirail, pp.171-75, 1990.

R. Delveroudi, A Propos d'une des Valeurs du Present de l'Indicatif Français: la Valeur Injonctive, 2002.

C. Deprez, « La transmission des langues d " immigration à travers l " enquête sur l " histoire familiale associée au recensement de 1999 », Migrations et plurilinguisme en France, Coord. par C. Extramiana et J. Sibille, Cahiers de l " Observatoire des pratiques http, 2008.

J. Desclés, « Archétypes cognitifs et types de procès », dans Les typologies de procès (Catherine Fuchs, Paris : Klincksieck, pp.171-195, 1991.

J. Desclés and Z. Guentchéva, « aspect et modalité d " action », Etudes cognitives, 2, Sémantique des catégories de l'aspect et du temps, 1997.

E. Destaing, Etude sur la tachelhit du Sous Maroc, vocabulaire français -berbère, 1920.

D. Vogüe and S. , Calcul des valeurs d " un énoncé « au présent, Travaux de linguistique, pp.31-54, 2000.

J. Drouin, « Les formes participiales en berbère, essai de dialectologie comparée, Littérature orale arabo-berbère, pp.233-260, 1996.

E. Fenne and F. , La flexion verbale en français : Contraintes et stratégies de réparation pour le traitement des consonnes latentes, 1994.

M. «. Elmedlaoui, arabe marocain : un lexique sémitique inséré sur un fond grammatical berbère », Etudes berbères et chamito-sémitiques, 2000.

E. Minaoui and L. , Arabe marocain, tamazight et français : l " alternance codique chez un travailleur immigré d " origine marocaine », dans Comment les langues se mélangent : code switching en Francophonie, pp.159-180, 2001.

E. Moujahid and E. , La classe du nom dans un parler de la langue Tamazight : la tachelhit d'Igherm (Sous-Maroc), 1981.

E. Moujahid and E. , « La recherche linguistique en Tamazight durant les trois dernières décennies : morphologie et syntaxe, Langue et société au Maghreb. Publication de la faculté des lettres et des sciences humaines-Rabat, 1989.

D. Embick, « Voice Systems and the Syntax/Morphology Interface, MITWPL 32 : Papers from the UPenn/MIT Roundtable on Argument Structure and Aspect, pp.41-72, 1998.

C. Falbo, « La transcription : une tâche paradoxale », The Interpreters' Newsletter, pp.25-38, 2005.

H. Fleisch, L'arabe classique Esquisse d'une structure linguistique, Collection Recherches, tome V, Dar el-Machreq éditeurs, Beyrouth (1ère édition : Mélanges de l, 1956.

B. Fradin, Organisation de l'information lexicale et interface morphologie, 1993.

B. Fradin, Nouvelles approches en morphologie, 2003.
DOI : 10.3917/puf.fradi.2003.01

URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00005657

J. François and J. Verstiggel, « Sur la validité opératoire d " une typologie combinatoire des prédications de procès », Les typologie de procès (Catherine Fuchs, Paris : Klincksieck, pp.197-207, 1991.

J. Fournier, « L'analyse du présent dans les grammaires de l'âge classique Le Présent en Français. Atlanta and Amsterdam, Les Typologies des procès, 1991.

F. Fuchs, L. Gosselin, and B. Et-victorri, « Polysémie, glissements de sens et calcul des types de procès, Les Typologies des procès, pp.137-169, 1991.

F. Gadet, « L " oreille et l " oeil à l " écoute du social, 2008.

L. Galand, Etat et procès : Les verbes de qualité en berbère, 1955.

L. Galand, « Continuité et renouvellement d " un système verbal, pp.275-303, 1977.

L. Galand, Langue et littérature berbère : vingt cinq ans d'étude, 1979.

L. Galand, Berbère et traits semitiques communs. Groupe Linguistique d?etudes chamito-semitiques 18, pp.463-478, 1983.

L. Galand, « Le berbère III: Les langues chamito-semitiques, Les langues dans le monde ancien et moderne Paris: Editions du Centre Nationale de la Recherche Scientifique, pp.207-249, 1988.

L. Galand, « Evolution des recherches sur les langues et les littératures berbères du Maroc depuis, Langue et société au Maghreb, 1956.

L. Galand, Etudes de linguistique berbère, Collection linguistique, 2002.

L. Galand, « L " aoriste berbère, l " aspect et les valeurs modales, pp.235-246, 2003.

P. Galand-pernet, ». Berbère, and G. L. , « déterminants aspectuels-temporels et " morphèmes narratifs, pp.55-78, 1973.

P. Galand-pernet, « Sur l " origine des désinences verbales des première et deuxième personnes du singulier en berbère, pp.7-62, 1974.

M. Galmiche, Phrases, syntagmes et articles g??n??riques, Langages, n° 85, pp.2-39, 1985.
DOI : 10.3406/lgge.1985.2468

R. Gerbe, Le pr??sent prototypant : contribution ?? l'??tude des appareils formels du fran??ais ??crit, L'Information Grammaticale, vol.112, issue.1, 2006.
DOI : 10.3406/igram.2007.3872

P. Goffic-(-le-), « Le présent en français », Cahiers chronos 7, p.pp, 2001.

P. Goffic-(-le-) and F. Lab, « Le Présent " pro Futoro, 2001.

L. Gosselin and J. François, Les typologies de procès. Des verbes aux prédications, Travaux de linguistique et de philosophie, n°29, pp.19-86, 1991.

L. Gosselin, Sémantique de la Temporalité en Français: un Modèle Calculatoire et Cognitif du Temps et de l'Aspect, 1996.

L. Gosselin, « Présentation et Représentation : les Roles du 'Présent Historique'. » [The Roles of the "Historic Present Tense, pp.5-72, 2000.

L. Gosselin, Les modalités en français. La validation des représentations, Rodopi, coll. Etudes Chronos, 2010.

G. Grigore, « ku-un préfixe temporel dans l " arabe mardinien », Aspects of the dialects of arabic today, pp.374-380, 2002.

M. Guerssel and J. Et-lowenstamm, Ablaut in Classical Arabic measure I active verbal forms, Studies in Afroasiatic Grammar, pp.123-134, 1996.

G. Guillaume, Temps et Verbe: Théorie des Aspects, des Modes et des Temps, 1929.

G. Guillaume, Temps et Verbe. Théorie des aspects, des modes et des temps, 1965.

B. Habert, « Des corpus représentatifs: de quoi, pour quoi, comment ?, 2000.

M. Hachid, Les Berbères, aux origines de l'histoire, Edisud-Inna yas, 2000.

M. Haddadou, Le guide de la culture berbère, éditions Paris-Méditerranée, pp.Inna-yas, 2000.

M. Halle, Distributed Morphology: Impoverishment and Fission, MITWPL 30: Papers at the Interface, pp.425-449, 1997.
DOI : 10.1075/cilt.202.07hal

M. Halle and A. Marantz, « Distributed Morphology and the Pieces of Inflection, The View from Building, pp.111-176, 1993.

M. Halle and A. Marantz, « Some key features of Distributed Morphology, MITWPL 21: Papers on phonology and morphology, pp.275-288, 1994.

H. Kadri and D. , Sémantique de la temporalité en arabe parlé d'Alger : Valeurs aspectuo-temporelles des formes verbales, 2006.

H. Harley and N. Rolf, « Licensing in the non-lexicalist lexicon: nominalizations, vocabulary items and the Encyclopaedia, MITWPL 32 : Papers from the UPenn/MIT Roundtable on Argument Structure and Aspect, pp.119-137, 1998.

B. Hebaz, L'aspect en berbère tachelhiyt (Maroc ) parler de base : Imini, Thèse de 3ème cycle Paris, 1979.

J. Heath, 6. Arabic derivational ablaut, processing strategies, and consonantal ???roots???, Language Processing and Acquisition in Languages of Semitic, pp.115-129, 2003.
DOI : 10.1075/lald.28.06hea

URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00781043

H. Huot, Morphologie, forme et sens des mots en Français, 2001.

E. Iazzi, Approche prosodique, Morphologie du verbe en tamazighte Thèse, 1991.

E. Iazzi, « Possibilités morphologiques et variation : cas de l " amazighe marocain, Langues et littératures, pp.167-184, 1998.

I. Jinnii-abuu-l-fath-cu?maan, al-munSif, ?arH li kitaab al-taSriif of abuu cu?maan, ?arikat wa maktabat wa maTbacat muSTafaa l-baabii l-Halabii wa ?awlaaduhu, 1954.

A. H. Ibrahim, « Temps ou Aspects en Arabe et en Français, Études de Linguistique Appliquée 22, pp.24-62, 1976.

P. Imbs, L'Emploi des Temps Verbaux en Français Moderne: Essai de Grammaire Descriptive, 1960.

R. Jackendoff, Semantics and Cognition, 1983.

M. P. Jacques, Pourquoi une linguistique de corpus ?, La Linguistique de corpus, pp.21-29, 2005.

A. Jaubert, « Entre convention et effet de présence, l " image induite de l " actualité », in Le présent en français (Pierre Le Goffic éd.), pp.61-75, 2001.

J. Kaye, Constituent structure and government in phonology, Phonology, vol.101, pp.193-231, 1987.
DOI : 10.1017/S0952675700001184

D. E. Kouloughli, Grammaire de l'arabe d'aujourd'hui, p.press pocket, 1994.

W. Labov, Le parler ordinaire, 1978.

B. Laca, Temps et aspects. De la morphologie à l'interprétation, 2002.

B. Laca, Les cat??gories aspectuelles ?? expression p??riphrastique??: une interpr??tation des apparentes ????lacunes???? du fran??ais, Langue fran??aise, vol.141, issue.1, pp.85-97, 2004.
DOI : 10.3917/lf.141.0085

M. Laghaout, « L " espace dialectal marocain, sa structure actuelle et son évolution récente, Dialectologie et sciences humaines au Maroc, publications de la Faculté des lettres et des sciences humaines Rabat, pp.9-41, 1995.

M. Lahrouchi and P. Ségéral, Morphologie gabaritique et apophonie dans un langage secret f??minin (taqjmit) en berb??re tachelhit, The Canadian Journal of Linguistics / La revue canadienne de linguistique, vol.54, issue.2, 2009.
DOI : 10.1353/cjl.0.0048

M. Lahrouchi, (sous presse), « La structure interne des racines triconsonantiques en berbère tachelhit, Hommage à Naïma Louali, 1961.

&. G. Mettouchi and R. W. Philippson, Ussun amazigh 23 / SELAF, Editions Peeters, Paris / Louvain. (en ligne : http://mlahrouchi.free.fr/papers, Grammar and Conceptualization, pp.177-193, 1999.

G. Lakoff, Metaphor and Thought, ch. The contemporary theory of metaphor, pp.202-251, 1993.

G. Lakoff and M. Johnson, Les métaphores de la vie quotidienne, Editions de Minuit, 1985.

E. Laoust, Cours de berbère marocain : dialecte du Sous, du Haut et de l'Anti-Atlas ? Paris : Société d " éditions géographiques, 1936.

G. Lazard, « Y a-t-il des catégories interlangagières ?, pp.427-434, 1992.

G. Lazard, « aspect, temps, mode de procès, Mélanges David Cohen, textes réunis et édités par Jérôme Lentin et Antoine Lonnet, pp.357-369, 2003.

G. Lazard, La Quête des invariants interlangues : la linguistique est-elle une science? Grammaire du verbe français, 1994.

A. Leguil, « Remarque sur le verbe berbère » in langue arabe et langue africaines : mémoire spécial, 1983.

A. Leguil, « Le système verbal des Mesfioua (tachelhit, Haut-Atlas de Marrakech) » in Voisinage Mélange en hommage à la mémoire de Kaddour CADI, 1997.

A. Leguil, « La corrélation d " enchaînement en berbère, pp.283-291, 2002.

R. Leiber, Deconstructing Morphology Word Formation in syntactic Théory, 1992.

N. Louali and G. Philippson, « Le thème de l " aoriste intensif : formes multiples, contenu unique», Collection d'articles 2ème Bayreuth Frankfurter Kolloquium zur Berberologie, 2003.

J. Lowenstamm, « CV as the Only Syllable Type », in Current Trends in Phonology Models and Methods, European Studies Research Institute, pp.419-442, 1996.

U. Maas, « L " union linguistique maghrébine » , Aspects of dialects of Arabic today, A.youssi et Alii eds, pp.211-222, 2002.

. R. Mahadin, The morphophonemics of the Standard Arabic triconsonantal verbs. Doctoral dissertation, 1982.

D. Maingueneau, L'énonciation en linguistique française, 1999.

M. Maillard, La conception métagrammienne du temps verbal, Le Langage et l " Homme, 1998.

G. Manno, « Les textes procéduraux sont-ils compatibles avec la notion de hiérarchie illocutoire ?, Revue québécoise de linguistique RQL (UQAM), 2009.

O. Manseri, Etude de l'aspect en berbère : le cas du kabyle ? Villeneuve-d, 2000.

A. Marantz, « No escape from syntax: Don't try morphological analysis in the privacy of your own Lexicon, Proceedings of the 21st Annual Penn Linguistics Colloquium : Penn Working Papers in Linguistics 4: 2, 1997.

G. Marcy, « Essai d " une théorie générale de la morphologie berbère », Hespris tome II, fasc I, pp.50-90, 1931.

R. Martin, Temps et aspect. Essai sur l'emploi des temps narratifs en moyen français, 1971.

L. Mascherin, Analyse morphosémantique de l'aspecuo-temporalité en français. Le cas du préfixe RE-, thèse de l, 2007.

P. H. Matthews, Inflectional morphology, 1972.

B. Maurer, « Quelles méthodes d " enquête sont effectivement employées aujourd " hui en sociolinguistique », dans L, .), L'enquête sociolinguistique, 1999.

J. Mccarthy, A Prosodic Theory of Nonconcatenative Phonology, Linguistic Inquiry, vol.12, p.3, 1981.

S. Mellet, « le présent historique ou de narration », L'information grammaticale 4, pp.6-11, 1980.

S. Mellet, « Valeur aspectuelle du présent : un problème de frontière », Cahiers chronos 7, pp.27-39, 2001.

S. Mellet, « Chronique de linguistique française et de linguistique générale : le présent », dans Travaux de linguistique, pp.97-108, 2000.

L. Messaoudi, Temps et aspect Approche de la phrase simple en arabe écrit, 1985.

L. Messaoudi, « Eléments pour une dialectologie arabe : quelques aspects linguistiques de l " arabe dialectal marocain, Dialectologie et sciences humaines au Maroc, publications de la Faculté des lettres et des sciences humaines Rabat, pp.187-224, 1995.

L. Messaoudi, « Le parler ancien de Rabat face à l " urbanisation linguistique», Aspects of dialects of Arabic today, Youssi, A. et Alii eds, pp.223-233, 2002.

A. Mettouchi, Pour une réévaluation de la valeur de l'aoriste intensif dans le système verbal kabyle » dans Etudes et Documents Berbères n°9. La Boîte à Documents-Edisud, pp.55-71, 1992.

A. Mettouchi, Le "t" n'est-il qu'une marque de f??minin en berb??re (kabyle)?, Faits de langues, vol.7, issue.14, pp.217-225, 1999.
DOI : 10.3406/flang.1999.1285

A. Mettouchi, « La Forme ad+aoriste en berbère (kabyle) », dans Articles de Linguistique Berbère -Mémorial Vycichl, pp.335-347, 2002.

A. Mettouchi, « Anaphoricité et appel à l " attention partagée dans un conte oral en kabyle (berbère) » In Loquentes Linguis, 2006.

A. Mettouchi and A. Lacheret-dujour, Ecole thématique CNRS Linguistique de corpus oraux Organisée par Amina Mettouchi et Anne Lacheret-Dujour, Bilan de l Université de Nantes du 19 au 24 juin 2006 (en ligne, 2006.

A. Mettouchi, « Only Prosody? Perception of Speech Segmentation in, dans les Actes du 2ème Symposium international IDP07 (Interfaces Discours Prosodie), pp.207-218, 2007.

. Brugnatelli, Berber in Contact : Linguistic and Sociolinguistic Perspectives, pp.187-198
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01486684

S. Moukrim, « L " expression du présent actuel en arabe marocain, berbère tamazight et français, parlés à Orléans, Revue Sémantique et Pragmatique (n° double, pp.25-26

L. Mondada, « La transcription dans la perspective de la linguistique interactionnelle Données orales : les enjeux de la transcription, pp.78-109, 2008.

Y. Morin, « Remarques sur l " organisation de la flexion en français », ITL Review of Applied Linguistics, vol.77, pp.13-91, 1987.

K. Naït-zerrad, Manuel de conjugaison kabyle : 6000 verbes, 176 conjugaisons : amyag di tmaziyt ?i.e.? tamazight (le verbe en berbère), 1994.

R. Nicolaï, « Le contact des langues : point aveugle du Linguistique », Journal of Language Contact-Thema 1, www.jlc-journal.org Ouhalla The syntax of head movement, J, 1988.

A. Nissabouri, « Tropes et contexte diglossique en dialectal marocain, Grammaire et prosodie Travaux linguistiques du Cerlico 22, pp.209-223, 2009.

C. Paradis and F. El-fenne, French verbal inflection revisited: Constraints, repairs and floating consonants, Lingua, vol.95, issue.1-3, pp.169-204, 1995.
DOI : 10.1016/0024-3841(95)90105-1

T. Pencheon, Etude syntaxique d'un parler berbère (Aït Frah de l " Aurès, Centro Di studi Magrebini Napoli, 1973.

J. Pollock, Langage et cognition. Introduction au programme minimaliste de la grammaire générative, 1997.
DOI : 10.3917/puf.pollo.1998.01

K. G. Prasse, « The Origin of the Vowels o and e in Twareg and Ghadamsi, Current Progress in Afro-Asiatic Linguistics (Proceedings of the Third International Hamito- Semitic Congress, pp.317-343, 1978.

K. G. Prasse, Manuel de grammaire touarègue (tahaggart), phonétique-écriturepronom, 1972.

J. Prunet, « La racine sémitique dans les sciences cognitives », in La formation des mots en sémitique, Series Langues et langage 15, pp.53-80, 2007.

M. Quitout, Grammaire berbère : rifain, tamazight, chleuh, kabyle, 1997.

F. Rastier, « Enjeux épistémologiques de la linguistique de corpus ». Texto ! [en ligne Rubrique Dits et inédits. Disponible sur : <http://www, 2004.

R. Ratcliffe, Prosodic Templates in a Word-Based Morphological Analysis of Arabic, 1997.
DOI : 10.1075/cilt.153.10rat

H. Reichenbach, Elements of symbolic logic, 1947.

M. Riegel, J. Pellat, . Ch, and R. Rioul, Grammaire méthodique du français, 1994.

F. Revaz, Variétés du présent dans le discours des historiens" -In : Pratiques, n° 100, pp.43-61, 1998.

F. Revaz, Le pr??sent et le futur ?? historiques ?? : des intrus parmi les temps du pass?? ?, Le fran??ais aujourd'hui, vol.139, issue.4, pp.87-96, 2002.
DOI : 10.3917/lfa.139.0087

F. Revaz, « Pour une description sémantique unifiée du présent : l " hypothèse isochronique », Communication présentée en septembre, 2004.

J. Saïb, « Gemination and spirantization in Berber : diachrony and synchrony », Studies in African Linguistics, vol.5, pp.1-26, 1974.

J. Saïb, « La voyelle neutre en tamazight (i.e. Berbère) : entre la " fiction " phonologique et les exigences du lettrisme, Etudes et documents Berbères, pp.159-175, 1994.

G. Schramm, Studies in Honor of Wolf Leslau on the Occasion of his eighty-fifth birthday, Semitic Morpheme Structure Typology Semitic », 1991.

P. Ségéral, Une théorie généralisée de l'apophonie, Thèse de doctorat, 1994.

L. Selkirk, The syntax of word, 1982.

K. Van-den-eynde, C. Et, and . Blanche-benveniste, « Essai d " analyse de la morphologie du verbe français, 1970.

G. Serbat, « La place du présent de l " indicatif dans le système des temps » in L'information grammaticale 7, pp.36-39, 1980.

G. Serbat, « Le prétendu " présent " de l " indicatif : une forme non déictique du verbe », in L'information grammaticale 39, pp.32-35, 1988.

H. Sten, Les Temps du Verbe Fini (Indicatif) en Français Moderne Copenhagen, 1952.

B. Sthioul and J. Dans-moeschler, Le temps des événements : pragmatique de la référence temporelle, Temps verbaux et point de vue, pp.197-220, 1998.

M. Taïfi, Dictionnaire tamazight-francais (parlers du Maroc central), 1991.

M. Taïfi, « Si les Berbères ne s " entendent pas, qu " ils s " écrivent ! Pour une écriture grammaticale du berbère à usage didactique », Standardisation de l'amazighe, Actes du séminaire organisé par le Centre de l, Série : Colloques et séminaires n°3, 2003.

. Taïne-cheikh, « A propos de l " opposition " type synthétique " Vs " type analytique " en arabe » , Aspects of dialects of Arabic today, pp.234-244, 2002.

J. Tedghi, Usage de la graphie hébraïque dans la transcription des parlers judéoarabes modernes au Maghreb, Codification des langues de France, pp.331-340, 2002.

G. Troupeau, « La notion de " racine " chez les grammairiens arabes anciens, 1984.

Z. Vendler, Linguistics in philosophy, Temps, aspects et adverbes de temps en français contemporain, 1967.

C. Vet, Aspect et Decomposition Lexicale, Cahiers Chronos, vol.11, 2003.

B. Victorri, La place du mouvement dans la structure sémantique des langues », communication présentée à l'école d'été de l'ARC/CNR S : « Le mouvement des boucles sensori-motrices aux représentations cognitives et langagières, 1997.

B. Victorri, Le sens grammatical, N° spécial "Sémantique lexicale et grammaticale, pp.85-122, 1999.
DOI : 10.3406/lgge.1999.2214

URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00009277

B. Victorri, « Les grammaires cognitives », La Linguistique cognitive, Fuchs, C. (s.dir.), Edition Ophrys, 2004.

C. Vikner, « L " aspect comme modificateur du mode d " action : à propos de la construction " être + participe passé, pp.95-113, 1985.
DOI : 10.3406/lfr.1985.4653

F. Vlach, La s??mantique du temps et de l'aspect en anglais, Langages, vol.15, issue.64, pp.65-79, 1981.
DOI : 10.3406/lgge.1981.1885

W. Wright, A grammar of the Arabic language, 1967.

A. Youssi, « Changement socioculturel et dynamique linguistique, Langue et société au Maghreb : bilan et perspectives : travaux / Université Mohamed V, Faculté des lettres et des sciences humaines, 1989.

A. Youssi, « Parlers arabes d " Occident : présentation », Langue et société au Maghreb, bilan et perspectives, publications de la Faculté des lettres et des sciences humaines Rabat, pp.151-163, 1989.

A. Youssi, Grammaire et lexique de l'arabe marocaine moderne, 1992.

P. Est-ce and . Qu, autres personnes qui comptent, qui ont de l " influence ? P4 On a beaucoup parlé des événements de mai dernier. Moi je n " étais pas en France à l " époque. Est-ce que vous pouvez m " expliquez ce qui s " est passé ?

P. Branche-p5, Lorsque vous votez pour un député, qu " est-ce que vous attendez de lui ?

P. Est-ce and . Qu, on peut passer d " use classe à l " autre ? Comment ?

U. Étranger-veut-venir-en-france-pour-apprendre-le-français, Dans quelle région est-ce qu " il doit aller d " après vous

. Est-ce and . Qu, il y a des endroits qu " il devrait éviter ? Pourquoi ?

. Est-ce and . Qu, il y a des gens qu " il devrait éviter de fréquenter ? Pourquoi ? Par exemple ? Quelles sont, d " après vous, les difficultés de la langue française pour un étranger ?

. Est-ce and . Qu, on parle bien à Orléans ?

. Est-ce and . Qu, il y a des gens qui ne parlent pas bien ? (et à part les étrangers ?) (exemples et raisons)

. Quelqu, un est de passage à Orléans Il vous demande ce qu " il pourrait taire pendant son séjour. Qu " est-ce que vous lui conseillez de faire ?

. Quelqu, un frappe à la porte de cette pièce. Qu " est-ce que vous lui dites ?

. Vous-invitez-quelqu, un à prendre quelque chose a la maison. Qu " est-ce que vous lui dites pour l " inviter ?

. Cadeau and . Héritage, Acheté à : représentant/magasin ? Qui s " en sert le plus souvent ?

. Pensez-vous and . Qu, il soit utile que les français apprennent le latin à l " école ?

. Aujourd, orthographe et la correction de la langue sont-elles enseignées aussi bien, mieux ou moins bien que du temps où vous étiez vous-même à l " école ?

. Si, suite de quelles circonstances avez-vous possédé pour la première fois un stylo à encre (âge?) ?

R. Et-non, ai toujours été en Lorraine et je préfère la Lorraine à l'Orléanais RC: et est-ce que vous comptez rester à Orléans ? GJ 131: oh je suis obligé par ma profession RC: hm RC: et qu'est ce que vous faites comme travail ? GJ 131: je suis contrôleur divisionnaire aux PTT RC: hm hm et en quoi ça consiste ? GJ 131: euh c'est très vague ben c'est du travail de c'est difficile à définir c'est du travail de contrôle euh dans une dans certaines euh certaines branches du service euh postal quoi euh et y y'a un peu de tout c'est difficile à définir ça RC: hm hm mais RC: est est-ce que vous voulez bien me décrire une journée de travail ? GJ 131: ah une journée de travail oui alors euh le matin je co-je commence à cinq heures et de cinq heures à vous voulez des détails de de #1 de ? # RC: #2 si si # GJ 131: #1 tous les détails ? # RC: #2 vous pouvez détailler # GJ 131: alors de cinq heures à huit heures je fais du contrôle d'affranchissement RC: hm GJ 131: dans l'arrivée du du courrier pour le le courrier qui est ins-insuffisamment affranchi GJ 131: alors euh contrôle des signatures de enfin contrôle quoi #1 hein # RC: #2 hm hm # alors c'est une journée assez longue ? GJ 131: ah bien on fait sept heures et demie de de file quoi RC: hm hm GJ 131: alors euh le premi-le l-on commence le matin à cin-euh à cinq heures jusqu'à midi et demi et on recommence le lendemain de midi à dix-neuf heures trente RC: hm hm GJ 131: et puis ainsi de suite RC: hm hm GJ 131: le surlendemain cinq heures midi et ainsi de suite RC: et RC: qu'est-ce qui vous plaît dans votre travail ? peut-être il y a quelque chose qui vous #1 déplait ? # GJ 131: #2 ah bah # vous savez ça fait ça fait trente-deux ans que je suis postier moi [rire] j'ai j'ai toujours été aux PTT alors euh y'a trente-deux ans d'ailleurs je que #1 je suis rentré # RC: #2 hm # GJ 131: aux PTT en dix neuf cent trente-sept RC: #1 et si # GJ 131: #2 alors euh # RC: et si vous n'étiez pas postier ? GJ 131: ah ben ça RC: #1 qu'est ce que vous aimeriez faire ? # GJ 131: #2 euh # bon moi je bricole beaucoup hein ? RC: hm hm GJ 131: la preuve c'est je viens de refaire l'appartement hein quand vous êtes venu #1 j'étais en pleine peinture hein ? # RC: #2 ah # GJ 131: #1 [rire] # RC: #2 [rire] # GJ 131: maintenant c'est terminé vous voyez qu'on a bien fait de retarder RC: hm hm euh on RC: on trouve que de plus en plus de de femmes mariées travaillent aujourd'hui GJ 131: oui RC: et vous personnellement est-ce que vous êtes pour ou contre ? GJ 131: non je préfèrerais que avoir un traitement suffisant ou pour euh que la femme ne travaille pas évidemment ça c'est le but de c'est le but général c'est le but de tout le monde ça RC: hm hm GJ 131: d'un autre côté l'occupation aussi c'est pas mauvais non plus mais enfin pas être, RC: monsieur RC: depuis combien de temps habitez-vous Orléans ? GJ 131: oh ça fait neuf ans depuis dix neuf cent soixante RC: vous vous plaisez à Orléans ah bon vous savez j'ai toujours de quoi m'occuper je bricole pas mal je donne un coup de main à droite à gauche quoi euh et puis enfin maintenant moins parce que je commence à avoir un certain âge alors quand je commence à cinq heures du matin vous savez je vais faire ma petite sieste l'après-midi RC: [rire] GJ 131: [rire

R. Le-samedi-et-le-dimanche-oh-le-samedi-et-le-dimanche-euh-principalement-la-pêche and R. , RC: et que ferez-vous pendant les vacances d'été ? GJ 131: ah ça ça ça dépend des années cette année je ne je n'ai encore rien de prévu pour cette année m'enfin habituellement euh les autres années on retient on retient un hôtel au bord de la mer quoi enfin cette année je sais pas j'ai l'impression que on va plutôt faire un voyage on va plutôt faire des vacances itinérantes RC: hm hm hm pour faire la pêche ? GJ 131: #1 oui j-y'a toujours le matériel dans la voiture # RC: #2 [rire] # GJ 131: #1 [rire] # RC: #2 bon # RC: et si vous aviez deux heures de temps libre supplémentaire par jour que feriez-vous de de ce temps libre ? GJ 131: ben je me suis jamais posé la question parce que RC: #1 [rire] # GJ 131: #2 [rire] # vous savez pour avoir deux heures de plus oh puis y'a toujours moyen de s'occuper hein RC: alors je vais vous poser quelques questions au sujet de l'enseignement et de de des lycées et de l'é-des écoles RC: à votre avis monsieur qu'est-ce qu'on devrait apprendre surtout aux enfants ? à l'école ? GJ 131: ce qu'on devrait apprendre surtout aux enfants à l'école ? RC: hm hm GJ 131: ben moi je vois l'en-l'enseignement tel qu'on l'a tel qu'on l'a eu nous-mêmes l'enseignement primaire était très bien enfin moi je suis en primaire évidemment je j'étais pas au lycée je j'ai continué à à l'école primaire supérieure RC: hm hm GJ 131: mais ce qui serait intéressant c'est que justement on puisse euh les enfants puissent apprendre de très bonne heure euh très jeunes une ou deux langues étrangères une au moins RC: et pourquoi ? GJ 131: eh bien c'est très utile dans la vie je m'en suis rendu compte puisque j'ai fait la guerre euh dans les Forces Françaises Libres RC: hm hm GJ 131: et j'ai eu l'occasion justement de côtoyer les Américains les Anglais et heureusement j'avais appris l'allemand à l'école primaire supérieure et je me suis pas mal débrouillé en Allemagne lorsque évidemment nous sommes euh nous les avons reconduits RC, [rire] # RC: et qu'est-ce que vous pensez du latin à l'école ? GJ 131: ah ça c'est un peu puissant pour moi ça euh naturel-le latin a évidemment euh ce ça serait pas mal parce que c'est quand même le la base de c'est tout de même la euh la base de la langue française quoi du c'est vrai RC: hm hm RC: et dans quelle matière est-il bon qu'un enfant soit fort, pp.1-131

R. Ben-parce and #. Gj, elle veut pas le faire RC: ah GJ 131: [rire] femme: très peu pour moi [pron=pif] lettre RC: et qui de vous possède le meilleur orthographe ? la meilleure orthographe ? GJ 131: oh ben elle est bonne en orthographe hm #1 elle fait pas de faute non plus # femme: #2 oui mais enfin des fautes # d'inattention surtout GJ 131: oui femme: [pron=pi] mais les idées vont toujours plus vite que la la main va toujours plus vite que les idées #1 alors je, GJ, vol.131, issue.131

G. Sûrement-toi, R. Sûrement-moi-oui-j-'ai, and R. Dans-mon-travail, RC: une dizaine GJ 131: ouais RC: et hors de votre travail ? GJ 131: deux ou trois par mois RC: #1 hm # femme: #2 oh oui # GJ 131: à peu près femme: à peu près oui RC: conservez-vous les lettres qu'on vous envoie ? GJ 131: ah oui RC: toujours ? GJ 131: ah ça dépend de qui #1 [rire] # RC: #2 hm # et lesquelles ? GJ 131: en principe euh si c'est une euh une affaire à régler euh une fois que l'affaire est réglée ma foi je détruis le courrier c'est fini c'est pas on en parle plus mais la correspondance familiale on la conserve RC: et combien en possédez-vous environ ? GJ 131: de lettres ? RC: oui GJ 131: oh ben y en a plein de boîtes là #1 [rire] # femme: #2 [pron=pif] pour les compter # RC: hm hm GJ 131: euh je sais pas moi peut-être euh bien bien deux cents quand même femme: oh oui GJ 131: oh oui facile RC: hm hm RC: quand vous écrivez à vos amis faites-vous un brouillon ? GJ 131: non jamais RC: et faites-vous attention aux fautes d'orthographe ? GJ 131: euh j'ai pas compris la question RC: quand vous écrivez à vos #1 amis # GJ 131: #2 ouais # RC: est-ce que vous faites toujours attention aux fautes d'orthographe ? GJ 131: ben je me re-je relis toujours RC: vous rerelisez #1 toujours # GJ 131: #2 oui # m'enfin euh j'en trouve presque jamais parce que j'étais assez fort en orthographe RC: hm hm et vous m'avez dit que d'habitude vous écrivez euh avec un crayon n'est-ce pas ? GJ 131: un crayon Bic oui RC: crayon et euh stylo encre vous n'aimez pas ? GJ 131: oh c'est-à-dire que euh ça dépend pourquoi la mais j'ai abandonné complètement le stylo euh d'ailleurs euh RC: hm hm GJ 131: je m'en sers plus mais j'en ai même plusieurs là je m'en sers pas RC: hm hm GJ 131: on a l'habitude du crayon Bic maintenant RC: hm hm GJ 131: ah oui y'a des pointes très fines qui font une très belle écriture RC: hm hm et stylo bille ou ? GJ 131: stylo bille oui RC: hm hm et quel type de papier utilisez-vous ? GJ 131: euh papier ministre toujours RC: c'est quelle couleur ? GJ 131: oh ben c'est blanc euh quadrillé quoi RC: hm hm et RC: que pensez-vous des gens qui se servent euh mm du papier à carreaux ? GJ 131: ben c'est du papier à carreaux je prends #1 enfin # RC: #2 hm hm # GJ 131: papier euh papier ministre #1 [pron=pi] # RC: #2 ah bon # GJ 131: va chercher #1 le # RC: #2 ah bon # GJ 131: je vais vous montrer va va ben tu vas chercher le RC: hm hm GJ 131: le bloc là RC: hm hm GJ 131: je vais vous montrer RC: bon GJ 131: comme ça vous saurez mieux RC: et quand vous écrivez euh mm quand vous écri-ah RC: deviez écriver un mot d'excuse à l'école de vos enfants est-ce que vous avez fait un brouillon ? GJ 131: ah ben ça m'est jamais arrivé ça RC: [pron=pi] d'écrire un mot ? GJ 131: ah non jamais #1 [rire] # RC: #2 c'est quelque chose déjà n'est-ce pas ? # #1 ah # GJ 131: #2 oui c'est ce # voilà ce que je prends RC: ah c'est papier à lignes à à carreaux GJ 131: euh papier à carreaux oui RC: et c'est papier ministre c'est comme une grande feuille GJ 131: oui c'est la grande feuille #1 oui je me suis trompé euh # RC: #2 [pron=pi] # GJ 131: c'est pas papier ministre ça s'appelle euh format commercial ça je crois RC: ah bon GJ 131: alors y'a le petit bloc aussi qui fait moitié vous voyez RC: ah oui GJ 131: alors euh quand j'ai une petite lettre je prends le petit bloc quand j'ai une grande lettre je prends celui-là toujours le même #1 mais on a pas de # RC: #2 merci # GJ 131: papier fantaisie RC: ah non merci et RC: quand vous av-devez écrire à votre supérieur ou dans le travail ? est-ce que vous faites un brouillon ? GJ 131: ah oui quand même RC: hm hm et vous vous servez du du même papier ? GJ 131: ben c'est à dire qu'on a du papier à notre disposition non c'est du papier blanc hein à ce moment-là c'est des feuilles comme ça quoi RC: hm hm RC: y a-t-il des choses qui vous agacent dans la façon de parler de votre femme ?, RC: qui parle dans le meilleur français ? GJ 131: oh femme: ça se vaut GJ 131 oh ça arrive pas souvent femme: oh non RC: pas souvent donc RC: mais y a-t-il des choses qui agacent votre femme dans la façon dont vous parlez ? femme: oh non GJ 131: non RC: non RC: et y a-t-il des choses qui vous agacent dans la façon de parler de vos enfants ? GJ 131: non plus RC: vous arrive-t-il quelquefois de les reprendre ? GJ 131: oh non parce que vous savez ils en savent autant que nous hein ? #1 [rire] # RC: #2 hm hm # femme: sinon plus RC: y a-t-il des mots que vous interdisiez de prononcer à vos enfants ? GJ 131: euh je vois pas non non femme: non ils emploient GJ 131: non non femme: [pron=pif

Q. Mme, peut-être le milieu euh familial aussi moi j'ai #1 l'impression qu'il peut intervenir # QG 109: #2 mais oui c'est ça y a y a le familial qui qui intervient # Mme QG 109, pp.1-109

Q. Mme, ne sont sont plus ou moins surveillés chez eux et QG 109: puis y en a qui sont plus ou moins doués #1 bien sûr pas seulement une question

Q. Mme, pas non vous parlez très bien [rire] non oh oui le le français est bien est bien parlé à Orléans MD: et pour les Français est-ce que le français est une langue difficile ? QG 109: mh non non lorsque on l'a appris dès le jeune âge pour toi te tu n'as pas de difficultés hein ? Christine hein ? non [rire] lorsque euh c'est appris progressivement y a pas de de grosses difficultés MD: quelqu'un est de passage à Orléans il de-vous demande ce qu'il pourrait faire pendant son séjour #1 qu'est-ce que # QG 109: #2 oui # MD: vous lui conseilleriez ? QG 109: oh eh bien y a euh il y a beaucoup de choses à voir dans la région d'Orléans vous avez d, Loire et euh les châteaux de du Val-de-Loire les châteaux de la Loire qui sont qui sont nombreux et vous avez la Sologne la Sologne qui est une région mamagnifique hm hm et mon dieu euh oui et en dehors des des châteaux hein

Q. Mme, #2 ah oui alors plus spécialement à Orléans oui ça # oui Mme QG 109: le parc floral est très beau euh vers La Source QG 109: oui MD: m'enfin oh que je crois d'ailleurs QG 109: puis y a y a les les monuments de euh plusieurs villes MD: trois questions qui vont vous paraitre assez drôles quelqu'un frappe à la porte de cette pièce qu'est-ce que vous lui dites ? QG 109: euh [rire] je lui dis entrez si d'abord je euh j'attends sa question j'ouvre la porte si cette personne ne ne m'est pas connue euh elle se présente MD: oui ? QG 109: n'est-ce pas? et euh selon sa réponse eh bien je l'invite à entrer ou alors je lui demande des précisions quoi MD: euh vous invitez quel-vous invitez quelqu'un à prendre quelque chose à la maison QG 109: oui ? MD: euh qu'est-ce que vous lui dites pour euh l'inviter ? QG 109: eh bien désirez-vous prendre quelque chose ? ou euh euh ç-ç-ç-ça dépend euh euh ça dépend à l'heure où ce où cette invitation se présente aussi hein ? ou pour dire euh voulezvous participer à à notre repas ?

Q. Mme, #2 faut pas oublier faut pas oublier de les saler # #1 poivrer si on aime le sel # QG 109: #2 oui saler poivrer oui # oui Mme QG 109: oui QG 109: et puis ensuite euh Mme QG 109: on les verse euh QG 109: dans la poêle Mme QG 109: dans une poêle au préalablem-euh préalablement beurrée

Q. Mme, laisse cuire l'omelette et on la retourne si on l'aime assez cuite QG 109: oui plus ou moins baveuse oui c'est la MD: oui merci beaucoup QG 109: je vous en prie

Q. Mme, #2 euh c'est ma fille qui l'a dans # sa bibliothèque QG 109: dans sa dans sa bibliothèque Mme QG 109: d'ailleurs elle en a un autre QG 109: #1 un un plus petit un # Christine: #2 plus petit # QG 109: #1 ah oui c'est le c

Q. Mme, #2 un petit Larousse mais qui # #1 oui # QG 109: #2 typiquement # Mme QG 109: oui Christine ?

Q. Mme, oh non je lui ai acheté [rire] parce qu'elle en avait besoin quelquefois pour euh l'école alors celui que nous avions ici était trop volumineux à transporter alors c'est pour ça je lui en ai acheté un MD: oui Mme QG 109: plus facile à manipuler MD: euh vous avez des encyclopédies aussi euh ?

Q. Mme, euh #1 eh bien # QG 109: #2 oh ben # euh oui mais enfin c'est #1 pas une encyclopédie # Mme QG 109: #2 j'ai fait # QG 109: #1 c'est une collection de #

Q. Mme, #2 oui c'est une # un genre quand même d'encyclopédie en couleurs euh c'est une que j'ai fait que j'ai commencé elle est terminée d'ailleurs maintenant c'est Tout L'Univers et je euh c'est pour Christine surtout que je l'ai fait ce sont des numéros que l'on doit relier nous euh MD, p.1

Q. Mme, #2 nous-mêmes vous voyez # QG 109: hm hm Mme QG 109: pour pren-j-on prenait chaque semaine MD, p.1

Q. Mme, #2 et puis # ça a duré oh trois ans et demi quatre ans MD: et du du dictionnaire euh qui est-ce qui s'en sert le plus souvent ?

Q. Mme and #. Qg, #2 c'est Christine # Mme QG 109: #1 # QG 109: #2 # MD: et vous-même monsieur ? vous vous en servez des fois ? QG 109: non oui de temps en temps oui oui ça ça m'arrive hm hm MD: pas pas très souvent ? QG 109: pas très souvent non MD: la dernière fois par exemple est-ce que vous vous rappelez #1 euh ? # QG 109: #2 oh # y a bien longtemps hein ? MD: et quand vous y cherchez quelque chose quel est le genre de chose que ? QG 109: oh c'est une question d'orthographe oui bien souvent MD: et le [tx] vous avez eu à la maison d'autres livres du genre euh art de bien écrire ou de parler euh l'art de savoir-vivre ces choses-là ? QG 109: non non non Christine: si tu as le livre de grammaire #1 tu m'as dit # QG 109: #2 ah ben un livre de de grammaire # oui mh MD: est-ce que vous faites des mots croisés ? QG 109: j'en ai fait dans le temps oui, #2 oh oui # Mme QG 109: #1 oh oui Christine en fait un peu oui enfin elle est débutante Christine: #1 j'aime bien en faire mais c'est difficile # Mme QG 109: #2 [pron=pif] # MD: #1 ah oui ? # QG 109: #2 [rire] # MD: #1 # QG 109: #2 # MD: lesquels faites-vous

Q. Mme, #2 [pron=pi] # y a une #1 question d'instruction qui joue aussi # QG 109: #2 il faut faut fréquenter pour #

Q. Mme, parce que autrefois malgré tout les les gens n'étaient pas tenus à aller à l'école et ils n'apprenaient pas à parler tout de même euh QG 109: oui y a y a des très certainement #1 une oui une amélioration de de ce côté-là #

Q. Mme, [pron=pif] je crois oui # oui QG 109: oui MD: et parmi vos connaissances monsieur euh quelle est la personne qui parle euh le mieux le français ? sa sa profession QG 109: sa profession alors c'est le euh euh c'est le euh l, p.2

Q. Mme, #2 oh oui moi je crois je pense que oh oui # MD: il est peut-être [tx] moins bien enseigné maintenant ? qu'en pensez-vous ? QG 109: #1 non oh non non il n'est pas moins bien enseigné non #

Q. Mme, il soit mieux QG 109: #1 oui # Mme QG 109: #2 enseigné non # QG 109: non MD: dans quelles matières étiez le plus fort vous-même à l'école ? QG 109: ah bien moi je j'étais j'étais assez fort en mathématiques #1 [rire] # MD: #2 c'est bien ce que je pensais # QG 109: #1 # MD: #2 # MD: habituellement est-ce que vous avez sur vous euh quelque chose pour écrire ? QG 109: oui oui bien souvent euh stylo bille et puis euh crayon quoi euh voilà MD: et un carnet un bloc notes ? QG 109: euh non j'ai des voyez-vous ? j

#. Qg, et toute la journée MD: #1 oui # QG 109: #2 pour pas dire # MD: [rire] euh et euh c'était pour quoi ? QG 109: euh eh bien il y a une heure c'était pour un problème euh à traiter avec l'architecte et toute la journée des problèmes divers euh concernant la la gestion de hein ? du département MD: vous avez besoin d'écrire pour votre travail [pron=pi] ? QG 109: très fréquemment oui oui MD: euh pour quel genre de choses ? QG 109: c'est très vaste vous savez ce euh disons la la gestion en général comme je vous le disais tout à l'heure qui va de la gestion du personnel à la gestion financière euh aux achats euh aux commandes euh MD: est-il important selon vous d'avoir une belle écriture ? QG 109: non ce n'est pas nécessaire ce n'est pas nécessaire Mme QG 109: qu'est-ce, MD: #2 d'accord, pp.2-3

Q. Mme, #2 [rire] ah non # Christine: eh ben voilà Mme QG 109: qui se fait toujours gronder parce qu'elle écrit mal

Q. Mme, #2 oui mais surtout qui est lisible # QG 109: était exigée dans dans ma profession dans dans la comptabilité lorsque la comptabilité était tenue d'une façon manuscrite MD: oui QG 109: mais maintenant c'est c'est périmé c'est caduc non la la comptabilité se fait en ordinateur MD, p.109

Q. Mme, euh dans certains mots MD: et qui de de vous et de madame euh écrit euh le plus souvent aux amis euh à la famille ? des deux côtés ? QG 109: c'est ma femme

Q. Mme, ça ça allait bien chercher une lettre par semaine QG 109: #1 ah oui oui c'est # Mme QG 109: #2 à peu près # QG 109: ça ça ferait le compte Mme QG 109: mais enfin ça a duré une période de euh combien ? six mois ? QG 109: oui oui

Q. Mme and Q. Mme, #2 des fautes # MD: euh vous relisiez vos lettres ? QG 109: euh les lettres euh adressées aux amis ? MD: personnelles oui QG 109: non non MD: et vous écrivez toujours QG 109: elles sont relues par euh relues par euh par ma femme bien souvent quoi ou inversement mais enfin [rire] en principe dans le disons que le rédacteur ne relit pas sa lettre MD: #1 ah oui tout à fait # QG 109: #2 [rire] # MD: vous écrivez toujours avec un stylo bille ? MD: #1 [pron=pif] # QG 109: #2 euh oui oui oui # MD: oui QG 109: oui oui MD: et euh sur quel type de papier ? QG 109: oh c'est un bloc Mme QG 109: un petit bloc ordinaire QG 109: #1 ordinaire euh # Mme QG 109: #2 un bloc notes # QG 109: oui MD: à lignes ou blanc euh ?, pp.2-3

Q. Mme, #2 euh brèves euh non c'est # Mme QG 109: #1 c'est c'est # QG 109: #2 pour euh # pour euh pour signaler une absence quoi euh ou quelque cho-non ce on en fait pas de brouillon MD: pour une lettre officielle vous en feriez un ? QG 109: ah oui oui oui MD: et vous feriez tout spécialement attention à l'orthographe ou ? QG 109: oui bien sûr oui plus spécialement oui

Q. Mme, #1 oh oui assez fréquemment # MD: #2 [pron=pif] # QG 109: oh oui [rire] MD: [rire] QG 109, p.1

Q. Mme, mot euh QG 109: [pron=pif] un mot déformé oui Mme QG 109: oui euh QG 109: ou une mauvaise liaison Mme QG 109: oui MD: et qui est-ce qui les re-euh reprend mademoiselle le plus souvent de vous et de votre femme ? QG 109: oh eh bien c'est c'est sans doute ma femme parce que euh euh Mme QG 109: je suis plus souvent MD, p.1

Q. Mme, #2 en contact # #1 euh avec elle # QG 109: #2 oh oui oui avec elle oui # Mme QG 109: #1 # QG 109: #2 # MD: est-ce qu'il y a des mots que vous lui interdisez de prononcer ? QG 109: oui oui enfin on n-euh on n'a pas tellement l'occasion

Q. Mme, non Mme QG 109: elle s'est rendu compte par elle-même qu'il y avait des mots qui n'étaient pas très bien MD: est-ce que vos parents f-euh faisaient attention à la manière dont vous parliez vousmême ? QG 109: euh beaucoup moins beaucoup moins a-attention mais en ce qui concerne les les mots vulgaires oui là ils étaient également très stricts MD: est-ce qu'ils prenaient des sanctions quelquefois ? QG 109: euh non non MD: et qui est-ce qui vous reprenait le plus souvent ? votre père votre mère ?