Composition d'applications et de leurs Interfaces homme-machine dirigée par la composition fonctionnelle

Cédric Joffroy 1
1 Laboratoire d'Informatique, Signaux, et Systèmes de Sophia-Antipolis (I3S) / Equipe RAINBOW
SPARKS - Scalable and Pervasive softwARe and Knowledge Systems
Résumé : La réutilisation d'applications n'est pas un problème récent et de nombreux travaux ont étudié différentes façons de réutiliser tout ou partie d'une application. L'apparition des services et des composants au niveau fonctionnel facilite la construction et l'extension d'applications par composition de fonctionnalités indépendantes. En parallèle, des travaux sur les Interfaces Homme-Machine (IHM) proposent des solutions pour créer des IHM par composition d'IHM existantes. Mais ce n'est que récemment que des travaux se sont intéressés à composer l'ensemble d'une application. Malgré cela, ils ne proposent que des compositions simples tant au niveau des IHM que fonctionnel. Ces travaux de thèse proposent une approche pour faciliter le travail du développeur en lui permettant de réutiliser l'intégralité des applications à composer, c'est-à-dire, la partie fonctionnelle, l'IHM et les interactions entre l'IHM et la partie fonctionnelle. La proposition faite dans cette thèse lui permet de continuer d'utiliser les outils industriels dont il dispose pour composer les parties fonctionnelles des applications. Ainsi, c'est au travers de cette composition fonctionnelle ainsi que des interactions entre la partie fonctionnelle et l'IHM présentes dans les applications que se fera l'identification des éléments d'IHM à conserver et la création de l'application résultante. Cette approche repose sur un méta-modèle AliasComponent qui fournit une architecture à base de composants permettant de décrire à la fois les applications (en distinguant la partie fonctionnelle, les IHM et les interactions entre les deux) et la composition fonctionnelle. Ce méta-modèle permet ainsi d'extraire des applications existantes et de la composition fonctionnelle l'ensemble des informations essentielles à la réalisation de la composition des applications. Elle s'appuie aussi sur une formalisation qui permet la réalisation de la composition, c'est-à-dire, la déduction des éléments d'IHM à conserver, la détection de doublons non identiques (lorsque plusieurs widgets différents peuvent convenir), l'aide à la résolution de ceux-ci et la création de l'application résultante de la composition. Cette formalisation pose également les propriétés que doivent respecter les applications et le résultat de la composition assurant ainsi une application résultante fonctionnelle. Le méta-modèle et la formalisation sont intégrés au sein d'un processus d'aide à la composition. La solution proposée a, quant à elle, été mise en oeuvre au sein d'un atelier d'aide à la composition qui a permis de valider l'approche.
Type de document :
Thèse
Interface homme-machine [cs.HC]. Université Nice Sophia Antipolis, 2011. Français
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [46 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00609424
Contributeur : Estelle Nivault <>
Soumis le : mardi 19 juillet 2011 - 09:17:47
Dernière modification le : mardi 19 juillet 2011 - 10:22:01
Document(s) archivé(s) le : dimanche 4 décembre 2016 - 06:24:14

Fichier

Identifiants

  • HAL Id : tel-00609424, version 1

Collections

Citation

Cédric Joffroy. Composition d'applications et de leurs Interfaces homme-machine dirigée par la composition fonctionnelle. Interface homme-machine [cs.HC]. Université Nice Sophia Antipolis, 2011. Français. 〈tel-00609424〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

328

Téléchargements du document

1162