Identification paramétrique par recalage de modèles éléments finis couplée à des mesures de champs cinématiques et thermiques

Résumé : Les paramètres de loi de comportement s'identifient habituellement à partir d'éprouvettes standardisées présentant des champs de déformations homogènes. L'essor actuel des méthodes inverses incite à l'utilisation d'essais plus hétérogènes. L'objectif de cette thèse est de développer une procédure d'identification inverse en utilisant une méthode de recalage de modèles éléments finis basée sur des expériences à hétérogénéités croissantes des champs de déformation. À cette fin, des essais plans avec différentes géométries d'éprouvettes, en titane commercialement pur, ont été effectués et un essai original hors plan fortement hétérogène a été mis au point. Dans ce dernier cas, un essai unique réalisé à l'aide d'une machine de traction uni-axiale permet d'obtenir des sollicitations d'expansion, mais aussi de traction et de cisaillement selon deux directions orthogonales. Des mesures de champs cinématiques planes et non planes (stéréo-corrélation d'images) sont utilisées afin d'évaluer les déformations jusqu'à striction. À partir de ces mesures en grandes déformations, on propose de mener une comparaison entre les informations issues de l'expérience et un modèle dupliquant les conditions expérimentales (conditions aux limites issues de la corrélation d'images). Cette comparaison conduit, via un processus d'optimisation, à l'actualisation itérative du jeu de paramètres de la loi de comportement utilisée dans le modèle éléments finis. Le nombre de paramètres ainsi identifiés varie selon le modèle de comportement : élastique anisotrope puis élasto-plastique anisotrope. Différentes validations ont mis en évidence l'intérêt de considérer des champs de déformation fortement hétérogènes. Dans ce cadre, des prédictions numériques d'opérations d'emboutissage, réalisées à l'aide des différents jeux de paramètres identifiés sont comparées à l'expérience. On montre que la prise en compte d'un modèle élastique anisotrope plutôt qu'isotrope fournit un état de contrainte plus réaliste en début de plasticité, améliorant considérablement l'identification du modèle plastique. Enfin, une approche couplée entre mesures de champs cinématiques et thermiques (thermographie infrarouge) a été développée. Les paramètres d'un modèle mécanique sont identifiés puis utilisés pour l'évaluation d'un modèle thermique calculant les sources de chaleur. Par cette méthode, plusieurs modèles d'évolution de la fraction d'énergie dissipée sous forme de chaleur ont été identifiés (coefficient de Taylor et Quinney).
Type de document :
Thèse
Mécanique [physics.med-ph]. Université de Savoie, 2010. Français
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [175 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00566788
Contributeur : Thomas Pottier <>
Soumis le : jeudi 17 février 2011 - 10:03:01
Dernière modification le : mercredi 18 avril 2018 - 11:24:02
Document(s) archivé(s) le : mercredi 18 mai 2011 - 02:36:18

Identifiants

  • HAL Id : tel-00566788, version 1

Collections

Citation

Thomas Pottier. Identification paramétrique par recalage de modèles éléments finis couplée à des mesures de champs cinématiques et thermiques. Mécanique [physics.med-ph]. Université de Savoie, 2010. Français. 〈tel-00566788〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

1218

Téléchargements de fichiers

2593