Apprendre en français au Lycée franco-éthiopien d'Addis-Abeba: une approche sociolinguistique à des fins didactiques

Résumé : Pourquoi et comment tenir compte dans la classe de compétences plurilingues et pluriculturelles d'élèves apprenant en français dans un contexte social plurilingue? L'exolinguisme favorise l'émergence de pratiques sociolangagières plurilingues, en particulier pour des élèves adolescents aux appartenances culturelles multiples. C'est le cas au Lycée franco-éthiopien à Addis-Abeba, qui scolarise environ 64 % d'élèves éthiopiens, 26 % d'élèves africains francophones et 10 % d'élèves français. Dans un milieu de contact de langues et de cultures, l'alternance a un réel prestige car elle permet de légitimer l'existence d'appartenances identitaires multiples et mouvantes. Une approche ethno-sociolinguistique de notre terrain fait émerger des liens complexes entre le macro-contexte (en Ethiopie les langues sont des attributs ethniques), le méso-contexte (les règles d'interactions plurilingues sont prestigieuses dans la communauté linguistique des élèves) et le microcontexte (parce qu'elle propose un autre rapport aux normes langagières, l'interaction didactique envisagée sur un mode unilingue est aussi un lieu de construction identitaire). En croisant les résultats d'une étude qualitative de questionnaires sociolinguistiques, d'entretiens semi-directifs, d'observations ethnographiques et d'analyse de productions scolaires, nous différencions une posture plurilingue d'une compétence plurilingue et pluriculturelle. Cette dernière permet de passer d'un contexte d'interactions sociales plurinormatives à un contexte d'interaction didactique visant à l'homogénéité linguistique. Pour cela, l'élève doit appréhender la langue-culture qu'est le français comme un objet d'apprentissage aux normes ancrées dans un prestige accordé à la forme, au sens et aux référents socioculturels des discours. Pour permettre aux élèves de s'approprier la langue de scolarisation comme une langue-culture ayant un fonctionnement légitime spécifique, l'enseignant est appelé à développer une compétence interculturelle, nécessaire pour envisager le langage comme une pratique culturelle et sociale.
Type de document :
Thèse
Linguistique. Université de Rouen, 2010. Français
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00495406
Contributeur : Veronique Miguel Addisu <>
Soumis le : mercredi 30 juin 2010 - 09:54:41
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:33
Document(s) archivé(s) le : lundi 4 octobre 2010 - 12:53:05

Identifiants

  • HAL Id : tel-00495406, version 2

Citation

Véronique Miguel Addisu. Apprendre en français au Lycée franco-éthiopien d'Addis-Abeba: une approche sociolinguistique à des fins didactiques. Linguistique. Université de Rouen, 2010. Français. 〈tel-00495406v2〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

783

Téléchargements de fichiers

4508