Skip to Main content Skip to Navigation
Habilitation à diriger des recherches

Projets et usages urbains. Fabriquer et utiliser les dispositifs techniques et spatiaux de l'urbain

Résumé : La vie en ville requiert l'usage et la fabrication d'un vaste ensemble d'objets. Ce travail a pour ambition de contribuer à la production de connaissances sur le statut et sur le rôle de ces objets fabriqués dans l'activité sociale urbaine. Ces objets nécessaires à la vie en ville constituent ce qui sera ici appelé dispositifs techniques et spatiaux de l'urbain. Ce domaine d'objets relève des activités d'aménagement urbain, d'urbanisme, d'architecture et de génie civil. Il comprend aussi bien les immeubles de logements ou de bureaux, les monuments et les fontaines, les "équipements"..., les rues, les places, les voies, les trottoirs et les quais, les bordures des trottoirs, les caniveaux, les places de stationnement et les dispositifs de paiement (lorsque ces places sont payantes), les parkings, les plantations, les pelouses et les jardins, les bacs à sable, les bancs..., que les réseaux d'alimentation en eau potable, les réseaux d'assainissement, le téléphone, l'alimentation en électricité, en gaz, en information (câblée)... ainsi que les mobiliers émergences de réseaux, la signalisation lumineuse, les transports en commun, en site propre ou non, en surface ou en sous-sol, etc. Ce domaine est formé de biens et de services. Même si la liste ne peut être exhaustive, ce domaine comprend un nombre fini d'objets, ceux à la fabrication desquels oblige la vie en ville. La ville serait à penser comme un environnement dans l'action. La signification de la ville (en ses parties comme en sa totalité), le sens que prend cet environnement ne sont pas immanents : ils sont entièrement soumis à l'action, c'est-à-dire, à ce qui, pour l'action, est ressource (information) dans cet environnement . Ainsi, l'œuvre urbaine saute au yeux d'un observateur cultivé, s'il fait du tourisme ; le même, tout cultivé qu'il soit, dans sa ville, au volant de son auto, a toutes les chances de ne percevoir dans l'œuvre qui s'impose à lui que l'information nécessaire à sa conduite --elle se détache de l'œuvre qui n'est plus qu'un itinéraire, un outil sémiologique (c'est-à-dire un ensemble devenu cohérent de dispositifs techniques et spatiaux disséminés dans l'espace au service de la conduite automobile). L'ontologie de la ville serait plurielle. Elle varie avec l'action qui la mobilise. L'apparence urbaine est toujours autre dans la succession des temps de l'action, dans la juxtaposition des temporalités de l'action --le jour, la nuit, le matin, le soir, dans l'alternance des saisons, selon qui l'emprunte, qui la regarde, qui l'utilise, qui s'y affaire, qui en jouit. La ville varie, toujours différente. En cela, l'espace n'est pas une scène, un théâtre ou un moyen où se déroule l'action : il en est l'instrument.
Document type :
Habilitation à diriger des recherches
Complete list of metadatas

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00473722
Contributor : Jean-Yves Toussaint <>
Submitted on : Friday, April 16, 2010 - 11:12:49 AM
Last modification on : Friday, November 6, 2020 - 11:08:02 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 28, 2010 - 12:36:34 PM

Identifiers

  • HAL Id : tel-00473722, version 1

Citation

Jean-Yves Toussaint. Projets et usages urbains. Fabriquer et utiliser les dispositifs techniques et spatiaux de l'urbain. Géographie. Université Lumière - Lyon II, 2003. ⟨tel-00473722⟩

Share

Metrics

Record views

1327

Files downloads

13758