La rente foncière à Pistoia (11e-12e siècle) : pratiques notariales et histoire économique

Résumé : L'ambition théorique de ce travail est de comprendre comment les revenus périodiques tirés de la terre sont devenus, au coeur du Moyen Age, l'objet de transactions économiques. Le marché des rentes foncières, observé à Pistoia (Toscane) au 12e siècle, commercialise des richesses devenues immatérielles. Une étude des pratiques notariales a montré comment leurs actes sont progressivement modifiés pour enregistrer ces nouvelles transactions. De plus, la théorie juridique du " domaine divisé " en redéfinissant durablement les droits du tenancier sur sa tenure établit de fait une autonomie conceptuelle de la rente foncière. Une analyse économique de la valeur de la rente et de son rendement a été ensuite proposée. Enfin, les formes de contrôle politique qui s'élaborent dans le dernier tiers du 12e siècle tendent à montrer que la commune de Pistoia entend jouer un rôle central dans la circulation de cette nouvelle richesse économique qui est à l'origine du marché obligataire occidental
Type de document :
Thèse
Histoire. Université Paris-Est, 2008. Français. < NNT : 2008PEST0227 >
Liste complète des métadonnées


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00468588
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mercredi 31 mars 2010 - 10:36:15
Dernière modification le : mercredi 13 mai 2015 - 01:07:06
Document(s) archivé(s) le : mercredi 8 septembre 2010 - 20:45:34

Fichier

2008PEST0227_0_0.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00468588, version 1

Collections

Citation

Emmanuel Huertas. La rente foncière à Pistoia (11e-12e siècle) : pratiques notariales et histoire économique. Histoire. Université Paris-Est, 2008. Français. < NNT : 2008PEST0227 >. <tel-00468588>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

775

Téléchargements du document

889