L'exil de Jan Cep : contribution à l’histoire de la littérature tchèque moderne

Résumé : L’écrivain tchèque Jan Cep (1902-1974), qui compta au nombre des médiateurs importants des rapports culturels franco-tchèques dans l’entre-deux-guerres, fut, à la suite du Coup de Prague en 1948, contraint à quitter son pays. Ami et traducteur de Pourrat et de Bernanos, il choisit naturellement la France comme patrie d’adoption. L’exil parisien s’avère pour Cep une rude épreuve existentielle. Conditions matérielles dures, déracinement linguistique, manque d’écho favorable pour son oeuvre, tout cela fait que Cep vit en marge de la vie littéraire française. Il s’engage d’autant plus dans diverses structures de l’émigration tchèque, notamment dans la rédaction tchécoslovaque de Radio Free Europe où il déploie son art de l’essai dans des méditations imprégnées d’humanisme chrétien. L’essai autobiographique Ma soeur l’angoisse que Cep écrivit directement en français dans les années 1960, représente la somme de sa vie et de sa pensée
Type de document :
Thèse
Littératures. Université Paris-Est, 2008. Français. 〈NNT : 2008PEST0025〉
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00462108
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : lundi 8 mars 2010 - 15:51:58
Dernière modification le : mardi 15 décembre 2015 - 17:07:18
Document(s) archivé(s) le : vendredi 18 juin 2010 - 20:09:21

Fichier

2008PEST0025_0_0.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00462108, version 1

Collections

Citation

Jan Zatloukal. L'exil de Jan Cep : contribution à l’histoire de la littérature tchèque moderne. Littératures. Université Paris-Est, 2008. Français. 〈NNT : 2008PEST0025〉. 〈tel-00462108〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

303

Téléchargements du document

934