LA BÊTE DANS LA LITTÉRATURE FANTASTIQUE

Résumé : La bête fantastique, dans sa dimension carnassière, a admirablement servi l'optique initiale de la littérature fantastique, au début du XIXe siecle : créer la peur. La "peur de la bête", incarnée dans des avatars du prédateur dévorant, a connu ainsi un usage fréquent et varié. Par la suite, au XXe siècle, confronté à un lectorat urbanisé moins sensible à cette peur, le projet du fantastique est devenu davantage intellectuel. La zoologie fantastique a pu alors faire une place conséquente à des bêtes capables, sans dévoiler une gueule menaçante, de bouleverser l'homme par leur étrangeté angoissante et leur subtile invraisemblance. L'ouverture aux littératures et cultures étrangères, principe même de la littérature comparée, nous donne l'occasion de considérer, des oeuvres venues de tous horizons. C'est là une étape indispensable pour une appréhension globale de la bête dans la littérature fantastique
Type de document :
Thèse
Littératures. Université de la Réunion, 2007. Français
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00457638
Contributeur : Yves Bouhin <>
Soumis le : jeudi 18 février 2010 - 08:18:24
Dernière modification le : lundi 6 novembre 2017 - 01:02:50
Document(s) archivé(s) le : vendredi 18 juin 2010 - 18:13:58

Identifiants

  • HAL Id : tel-00457638, version 1

Citation

Jean William Cally. LA BÊTE DANS LA LITTÉRATURE FANTASTIQUE. Littératures. Université de la Réunion, 2007. Français. 〈tel-00457638〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

765

Téléchargements de fichiers

17846