Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Vers une approche contextualisée des pratiques de socialisation organisationnelle. Le cas des petites entreprises

Résumé : Cette thèse étudie les interactions entre les pratiques de socialisation organisationnelle et leur contexte. Le cadre théorique contextualiste de Pettigrew est mobilisé et le champ des petites entreprises (PE) choisi pour de multiples raisons : absence d'étude de ce terrain dans le domaine de la socialisation organisationnelle, difficultés de maintien des salariés des PE, possibilité d'observer des pratiques peu formalisées et informelles qui ont jusqu'ici été peu étudiées. Dans ce champ, la théorie des configurations de petites entreprises (Bentabet et al., 1999) permet d'observer les pratiques de socialisation dans des contextes organisationnels très contrastés. Une étude de cas a été menée dans sept petites entreprises, suivant une méthodologie qualitative (entretiens avec les dirigeants, les agents socialisants et les recrues) et longitudinale. Plusieurs résultats apparaissent : la construction d'un modèle contextualisé des pratiques de socialisation organisationnelle qui approfondit la connaissance de ce concept en offrant un cadre global d'analyse intégrant les perspectives contextuelle, politique et dynamique ; l'effet de différentes variables de contexte sur le contenu des pratiques de socialisation a été identifié ; les connaissances des éléments sur lesquels agissent les pratiques de socialisation ont été enrichies (nous appelons ces éléments « leviers de socialisation organisationnelle ») ; les connaissances du contenu des pratiques de socialisation ont été approfondies (de nouvelles pratiques mises en évidence, discussion des pratiques de Van Maanen et Schein (1979) dans le champ des PE, schématisation des pratiques par « arbre ») ; enfin, l'influence de certaines variables de contexte sur l'effet de quelques pratiques de socialisation a été mise en évidence. Parmi les apports managériaux, on note que les pratiques de socialisation doivent être pensées au regard du contexte, que certaines pratiques posent des questions éthiques aux managers, qu'il est utile de distinguer le rôle de manager - « chef d'orchestre » des pratiques - et le rôle d'agent socialisant - acteur des pratiques. Enfin, il semble que la maîtrise ou la formalisation de l'ensemble des pratiques de socialisation par le manager soit difficilement concevable.
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00447485
Contributeur : Emilie Bargues-Bourlier <>
Soumis le : vendredi 15 janvier 2010 - 10:43:10
Dernière modification le : mercredi 20 novembre 2019 - 12:50:08
Archivage à long terme le : : jeudi 17 juin 2010 - 20:51:54

Identifiants

  • HAL Id : tel-00447485, version 1

Collections

Citation

Emilie Bargues-Bourlier. Vers une approche contextualisée des pratiques de socialisation organisationnelle. Le cas des petites entreprises. Gestion et management. Université de la Méditerranée - Aix-Marseille II, 2009. Français. ⟨tel-00447485⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

804

Téléchargements de fichiers

5313