Pour une esthétique in-formationnelle. La création artistique comme anticipation des usages sociaux des TIC

Résumé : Si, dans notre tentative pour penser les usages futurs des technologies de l'information et de la communication, nous sommes sans doute inévitablement enfermés dans les limites des usages actuels, peut-être les artistes qui mobilisent ces technologies peuvent-ils, qu'ils en aient ou non conscience, nous donner à voir des logiques et des pratiques qui permettent d'imaginer quelques éléments de ce futur. Ceci, bien entendu suppose que les artistes soient capables d'anticipations dans le domaine de l'innovation technologique. Pour explorer cette hypothèse, nous avons volontairement décidé d'analyser des productions artistiques pour tenter de comprendre comment les « usages artistiques » se forment dans le cours de l'élaboration et de la réalisation d'un projet, mais également la façon dont ces oeuvres, qualifiées de « tekhnê-logiques », inventent ou mettent en scène de nouveaux usages (imaginés ou réels) liées à la communication contemporaine. Les Technologies de l'Information et de la communication, dans ce contexte, apparaissent comme des outils de production et non pas seulement des outils de diffusion ou de transmission. Les artistes ne se limitent par à travailler avec les TIC mais aussi à travailler sur elles, en leur attribuant de nouvelles formes esthétiques, organisationnelles, symboliques, en créant de nouveaux dispositifs communicationnels. En parallèle à ces analyses de pratiques artistiques multimedia, une analyse approfondie des collaborations entre un centre de R-D (France Télécom R&D) et des artistes a été menée pendant trois années (de 2001 à 2004) pour comprendre comment les coopérations s'établissent, aboutissant à des innovations dans le domaine des télécommunications. Ces analyses ne valent pas tant par les objets qu'elles traitent et les résultats auxquelles elles aboutissent que par la façon dont elles ont été traitées, c'est-à-dire par l'élaboration progressive d'une approche fondée sur l'hypothèse d'une analyse en termes d'esthétique « in-formationnelle ». Cette approche permet de questionner les notions d'usages, d'anticipation et d'innovation à travers les notions de forme et d'in-formation, c'est-à-dire en questionnant leurs différentes régimes de visibilité, et en élaborant l'hypothèse que les TIC se présentent aujourd'hui sous la forme de « Gaz media » (ou « Khaos media »). Le projet de cette recherche est de considérer que l'Esthétique doit être ré-investie, davantage qu'elle ne l'est encore, par les Sciences de l'Information et de la Communication, non seulement comme objet, mais surtout comme théorie des formes et des processus.
Type de document :
Thèse
Sciences de l'Homme et Société. Université Rennes 2, 2004. Français


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00442345
Contributeur : Emmanuel Mahé <>
Soumis le : dimanche 20 décembre 2009 - 19:06:02
Dernière modification le : lundi 21 décembre 2009 - 07:35:53
Document(s) archivé(s) le : jeudi 17 juin 2010 - 23:58:11

Identifiants

  • HAL Id : tel-00442345, version 1

Collections

Citation

Mahé Emmanuel. Pour une esthétique in-formationnelle. La création artistique comme anticipation des usages sociaux des TIC. Sciences de l'Homme et Société. Université Rennes 2, 2004. Français. <tel-00442345>

Exporter

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

310

Téléchargements du document

1526