La diversité biologique : outil d'une recomposition du droit international de la nature — l'exemple marin —

Résumé : La diversité biologique permet d'appréhender dans un seul tenant les différents aspects du droit applicable à la nature sous les angles génétique, spécifique et écosystémique. Forte de ce triple point de vue, la notion embrasse non seulement la protection de l'environnement mais aussi la question de l'appropriation des éléments vivants et des connaissances qui s'y rapportent, bref la multiplicité des liens de droit unissant l'homme et la nature sous ses différents aspects. Cette caractéristique est spécialement mise en lumière dans le cadre marin en raison des particularités juridiques de l'appropriation dans ce domaine. La diversité biologique non seulement rassemble mais également ordonne. Elle permet, en effet, d'envisager une gestion cohérente de la nature au moyen d'une approche écosystémique. Celle-ci permet une prise de décision holistique fondée sur une unité écologiquement et socialement cohérente et implique une responsabilité commune dans la conduite de l'action. Elle implique dès lors une démarche fondée sur l'intégration, la prise en compte du temps au moyen de la précaution et de l'adaptabilité, et de la coopération. Elle replace le citoyen au centre de la décision.
Type de document :
Thèse
Droit. Université de Bretagne occidentale - Brest, 2006. Français
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00422643
Contributeur : Séverine Julien <>
Soumis le : jeudi 8 octobre 2009 - 10:04:26
Dernière modification le : vendredi 17 mars 2017 - 01:00:34
Document(s) archivé(s) le : mardi 15 juin 2010 - 21:47:34

Identifiants

  • HAL Id : tel-00422643, version 1

Citation

Betty Queffelec. La diversité biologique : outil d'une recomposition du droit international de la nature — l'exemple marin —. Droit. Université de Bretagne occidentale - Brest, 2006. Français. <tel-00422643>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

674

Téléchargements du document

2039