Gradient d'urbanisation et communautés végétales d'espaces boisés
Approche à plusieurs échelles dans trois agglomérations du Massif armoricain

Résumé : L'urbanisation croissante de ces dernières décennies amène aujourd'hui à considérer la place de la biodiversité dans les territoires urbains. Ce travail est centré sur l'étude des modifications de communautés végétales de petits espaces boisés (1,5 ha en moyenne) le long d'un gradient d'urbanisation dans trois agglomérations du Massif armoricain : Angers, Nantes et Rennes. Les communautés végétales sont fortement modifiées par l'urbanisation. Les bois urbains sont plus riches en espèces exotiques mais restent dominés par des espèces indigènes et forestières. Cependant, la distribution des espèces indigènes est modifiée le long du gradient d'urbanisation et certains traits biologiques semblent associés à cette distribution. L'environnement local et en particulier le pH et la fertilité des sols semblent être les facteurs les plus importants en lien avec les modifications des communautés végétales. L'âge des espaces boisés semble avoir une importance moindre. De plus, les caractéristiques de dispersion des espèces ne semblent pas être impliquées dans la distribution des espèces le long du gradient d'urbanisation. Au niveau de l'espace boisé, l'effet lisière est un déterminant important de la richesse spécifique, les lisières étant les plus riches en espèces aussi bien dans les bois urbains que ruraux. La banque de graines de la litière est affectée par la distance à la lisière mais elle est peu différente entre les bois urbains et ruraux. La composition de la banque de graines de la litière diffère largement de la composition de la végétation du bois. Les caractéristiques du milieu forestier empêchent probablement la germination d'un grand nombre d'espèces non forestières venant des habitats adjacents aux espaces boisés et sont donc importantes pour le maintien d'une végétation dominée par des espèces forestières. Ce travail permet d'ouvrir des perspectives pour une meilleure compréhension des mécanismes écologiques impliqués dans la réponse des espèces à l'urbanisation et pourrait contribuer à une meilleure intégration de ces espaces boisés dans l'aménagement des villes.
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00409694
Contributeur : Jeanne Vallet <>
Soumis le : jeudi 4 février 2010 - 20:22:37
Dernière modification le : mercredi 21 mars 2018 - 16:08:05
Document(s) archivé(s) le : jeudi 23 septembre 2010 - 11:40:59

Identifiants

  • HAL Id : tel-00409694, version 2

Collections

Citation

Jeanne Vallet. Gradient d'urbanisation et communautés végétales d'espaces boisés
Approche à plusieurs échelles dans trois agglomérations du Massif armoricain. Ecologie, Environnement. Université d'Angers, 2009. Français. ⟨tel-00409694v2⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

1100

Téléchargements de fichiers

1483