Multidisciplinary approach of the Methylobacterium nodulans / Crotalaria podocarpa symbiosis

Résumé : La symbiose Methylobacterium nodulans / Crotalaria podocarpa est une symbiose originale. En effet, la méthylotrophie, propriété remarquable de la bactérie, s'exprime à l'apex du nodule et modifie localement le métabolisme : une dégradation apicale marquée des tissus est observée suite à une digestion des parois végétales, libérant du méthanol directement utilisable par la bactérie. Grâce à ce métabolisme, le bactéroïde -de taille et de forme inhabituellement grandes- fournirait l'énergie nécessaire à l'activité de la nitrogénase, et permettrait à la plante d'accumuler des réserves carbonées sous forme d'amyloplastes dans les cellules infectées. Cette propriété méthylotrophique bactérienne apporte également à la plante-hôte un gain de biomasse (>40 % par rapport aux mutants non méthylotrophes). En revanche, à l'échelle de l'espèce, la crotalaire n'est pas avantagée, en termes de fixation d'azote, à s'associer avec M. nodulans ou avec Bradyrhizobium sp., autre genre bactérien décrit en symbiose avec ces plantes. L'originalité de cette association symbiotique se situe également au niveau du dialogue moléculaire : les gènes nod de M. nodulans sont insensibles aux isoflavones, flavonoïdes inducteurs des Bradyrhizobium, mais sont induits par les flavanones et les flavones. L'analyse phylogénétique des gènes nod révèle que M. nodulans forme une branche particulière avec Methylobacterium sp. 4-46 et Burkholderia tuberum STM678, isolées de nodules de Légumineuses appartenant à la tribu des Crotalariae. Au niveau du signal bactérien, une structure unique de facteur Nod a été caractérisée chez M. nodulans ORS2060T : MnV(C18:1, S). Enfin, si la symbiose fonctionnelle M. nodulans/ Crotalaria a été identifiée seulement chez trois espèces de ce genre, la capacité du partenaire bactérien à former des pseudonodules avec d'autres Crotalaria laisse entrevoir un rôle clé de plusieurs composés pendant le processus d'infection suggérant différents mécanismes moléculaires impliqués dans la spécificité d'hôte.
Type de document :
Thèse
Biologie végétale. Université Montpellier II - Sciences et Techniques du Languedoc, 2008. Français


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00343650
Contributeur : Adeline Renier <>
Soumis le : mardi 2 décembre 2008 - 14:08:19
Dernière modification le : jeudi 22 octobre 2015 - 01:01:35
Document(s) archivé(s) le : lundi 7 juin 2010 - 21:32:09

Identifiants

Collections

Citation

Adeline Renier. Multidisciplinary approach of the Methylobacterium nodulans / Crotalaria podocarpa symbiosis. Biologie végétale. Université Montpellier II - Sciences et Techniques du Languedoc, 2008. Français. <tel-00343650>

Exporter

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

441

Téléchargements du document

87