Structures sémantiques et pragmatiques pour la modélisation de la cohérence dans des dialogues finalisés

Résumé : Le dialogue, en tant que forme particulière de discours, est un sujet abordé par un large éventail de disciplines. Notre travail commence par présenter la manière dont chacune de ces disciplines aborde quelques une des facettes de ce domaine. L'étude présente se focalise sur la cohérence du dialogue, c'est à dire sur les relations que les énoncés entretiennent avec leur prédecesseurs et avec le contexte d'´enonciation extra-linguistique. Nous réalisons cette étude en nous confrontant à la réalité des données mais également en nous abstrayant de ces dernières afin de proposer un modèle d'interprétation général. Le corpus de dialogues d'explication d'itinéraire qui compose les données a été entièrement constitué au cours de cette thèse. Les choix et les problèmes que pose un tel travail sont d´etaillés dans le document. L'analyse linguistique descriptive que nous livrons aborde prioritairement les phénomènes bien représentés dans le corpus : la description d'itinéraire mais aussi les deux éléments purement dialogique que sont les questions et les acquiescements. L'analyse réalisée tient pour souveraine la forme linguistique de surface et se méfie de l'interprétation profonde des intentions des participants. En ce sens elle préfère l'étude des conventions réglant l'enchaînement des énoncés à celle des intentions qui sont restreintes à leur plus simple expression et directement associées à la forme de surface. A cette analyse, en partie quantitative, est associé le développement d'outils et en particulier d'un étiqueteur automatique rudimentaire. En ce qui concerne la modélisation des observations, nous utilisons la sémantique compositionnelle dynamique associée à des principes pragmatiques (conventions et intentions primitives) pour capturer la cohérence des dialogues. Le cadre formel riche et structuré qu'une telle modélisation requiert est fourni par la SDRT (Segmented Discourse Representation Theory), une théorie modulaire de l'interface sémantique/pragmatique. Nous proposons de nouvelles hypothèses pour simplifier certains aspects de cette théorie mais qui restent applicables à l'ensemble des théories de la structure discursive. Puis nous profitons de la mise à l'épreuve de cette théorie sur nos données pour l'enrichir et pour en préciser certains aspects. Pour aborder le problème spécifique des questions, nous commençons par proposer un panorama des travaux sémantiques et pragmatiques sur lequel nous basons un nouvel examen du lien entre ces énoncés et le contexte dialogique. Ensuite sur la base d'une étude exhaustive des enchaînements questions/réponses nous enrichissons notre modèle d'interprétation discursive, en donnant un rôle plus important à la notion de topique discursif. Finalement, avec notre modélisation des acquiescements, nous contribuons à combler le vide des études sémantiques concernant les retours dans le dialogue et nous poursuivons la mise en place des topiques discursifs dans notre représentation. Les acquiescements sont raffinés en des notions plus précises fondées sur les observations du corpus et qui permettent d'ouvrir les théories de la structure discursive aux problèmes de communication des dialogues non id´ealisés.
Type de document :
Thèse
Interface homme-machine [cs.HC]. Université Paul Sabatier - Toulouse III, 2004. Français
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [228 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00333102
Contributeur : Laurent Prévot <>
Soumis le : mercredi 22 octobre 2008 - 14:43:13
Dernière modification le : vendredi 12 février 2016 - 01:06:19
Document(s) archivé(s) le : lundi 7 juin 2010 - 18:26:45

Identifiants

  • HAL Id : tel-00333102, version 1

Collections

Citation

Laurent Prevot. Structures sémantiques et pragmatiques pour la modélisation de la cohérence dans des dialogues finalisés. Interface homme-machine [cs.HC]. Université Paul Sabatier - Toulouse III, 2004. Français. 〈tel-00333102〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

522

Téléchargements du document

2336