Prévalences du VIH en Afrique : validité d'une mesure

Résumé : Les prévalences nationales du VIH sont estimées, en Afrique subsaharienne, à partir de deux sources : la surveillance sentinelle des femmes enceintes et les enquêtes nationales en population générale (EDS). En plusieurs endroits, les résultats divergent, questionnant la validité de chaque approche. Quelles portée, limites et signification objective peuvent être accordées aux diverses observations, chacune appréhendant le réel sous un angle différent ?

Les EDS constituent un bon indicateur du niveau des épidémies à l'échelle national et régional, voir infrarégional grâce au recours à des techniques d'analyse spatiale en composantes d'échelles. Mais leur fréquence est inadaptée pour mesurer les évolutions à court terme. La surveillance sentinelle, estimateur local des ordres de grandeur, peut être un indicateur de tendances sous certaines conditions. Cependant, si la situation actuelle commence à être mieux connue, une mesure réelle des dynamiques est encore hors de notre portée.
Type de document :
Thèse
Histoire, Philosophie et Sociologie des sciences. Université René Descartes - Paris V, 2007. Français


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00320283
Contributeur : Joseph Larmarange <>
Soumis le : vendredi 15 avril 2016 - 09:16:21
Dernière modification le : lundi 18 avril 2016 - 14:09:42

Identifiants

  • HAL Id : tel-00320283, version 2

Citation

Joseph Larmarange. Prévalences du VIH en Afrique : validité d'une mesure. Histoire, Philosophie et Sociologie des sciences. Université René Descartes - Paris V, 2007. Français. <tel-00320283v2>

Exporter

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

83

Téléchargements du document

12