Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Les tensions normatives entre le savoir et le faire dans les philosophies de l'activité.

Résumé : Dans l'histoire des idées, les débats sur les savoir-faire ont été minorés, malgré des enjeux épistémologiques majeurs. Dans une première étape, depuis les premiers écrits homériques jusqu'en Grèce classique, s'est progressivement affirmé l'idée d'un savoir technique qui échappe aux ambitions d'un logos omniscient. Dans une seconde étape, amorcée chez les Ingénieurs du Moyen-Âge, puis enrichie suivant un héritage qui va de F. Bacon à Diderot, en passant par Descartes et Leibniz, il devient possible d'unir les efforts de la science, de la technique et de l'art dans une même visée critique. Nous identifions une troisième étape, issues de réactions face à l'industrialisation de masse entamée au XIXe siècle, qui sépare socialement et épistémologiquement la science et la technique. À partir des épistémologies de Canguilhem ou de Wittgenstein, mais aussi de certaines observations faites par les managers du savoir, nous proposons de penser l'activité comme le creuset de tensions entre le savoir et le faire, mais aussi entre les normes et les valeurs qu'institue toute vie humaine.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [166 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00311417
Contributeur : Thibaud Hulin <>
Soumis le : jeudi 9 décembre 2010 - 17:05:06
Dernière modification le : jeudi 21 mars 2019 - 16:24:55
Document(s) archivé(s) le : jeudi 10 mars 2011 - 13:57:55

Identifiants

  • HAL Id : tel-00311417, version 2

Collections

Citation

Thibaud Hulin. Les tensions normatives entre le savoir et le faire dans les philosophies de l'activité.. Philosophie. Université de Provence - Aix-Marseille I, 2005. Français. ⟨tel-00311417v2⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

604

Téléchargements de fichiers

2062