Problème de maximalité pour les variétés toriques

Résumé : Une variété algébrique complexe définie sur les réels est dite maximale si
la somme de ses nombres de Betti pour l'homologie de Borel Moore à coefficients modulo 2 est égale à la somme des nombres Betti de sa partie réelle. On montrera ici que d'une part, les variétés toriques de dimension 4 sont maximales et d'autre part que les variétés toriques affines simpliciales de dimension 5 sont maximales.
Type de document :
Thèse
Mathématiques [math]. Université d'Angers, 2007. Français
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [17 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00250242
Contributeur : Alexandre Sine <>
Soumis le : lundi 11 février 2008 - 13:42:40
Dernière modification le : lundi 5 février 2018 - 15:00:03
Document(s) archivé(s) le : vendredi 28 septembre 2012 - 09:30:20

Identifiants

  • HAL Id : tel-00250242, version 1

Citation

Alexandre Sine. Problème de maximalité pour les variétés toriques. Mathématiques [math]. Université d'Angers, 2007. Français. 〈tel-00250242〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

447

Téléchargements de fichiers

134