Implication des protéines IRP (Iron Regulatory Protein) dans le métabolisme du fer chez les animaux

Résumé : Iron Regulatory Protein 1 (IRP1) est une protéine cytosolique dont le rôle est de réguler la concentration de fer intracellulaire chez les métazoaires par un mécanisme post-transcriptionnel. Elle interagit avec certains ARN messagers au niveau de motifs spécifiques appelés IRE (Iron Responsive Element) situés dans leurs régions non traduites et modifie la synthèse des protéines correspondantes. En présence de fer, IRP1 perd cette capacité de fixation, intègre un agrégat [4Fe-4S] et acquiert une activité aconitase. La régulation s'effectue donc par un processus d'assemblage et de désassemblage du centre fer-soufre.
La réactivité de la protéine recombinante IRP1 humaine, purifiée sous sa forme aconitase [4Fe-4S], a été étudiée vis à vis d'autres effecteurs que le fer capables de modifier l'activité des IRP. Ainsi des excès assez modestes de diverses espèces réactives de l'oxygène ne peuvent former que l'espèce [3Fe-4S] de la protéine. La doxorubicine, un composé cytostatique utilisé comme anti-cancéreux, a une action sur IRP1, mais elle dépend des conditions d'application et implique certainement des mécanismes multiples. In vitro, IRP1 est complètement activée pour la fixation d'ARN par un fort excès de 2-mercaptoéthanol. Parmi les diverses causes possibles de cet effet, les propriétés de solvant de ce produit (comme de l'éthanol) en sont responsables.
La recherche d'éventuels partenaires physiologiques de la protéine IRP1 a été entreprise par une étude double hybride chez la levure Saccharomyces cerevisiae, mais les constructions utilisées n'ont pas permis de déterminer de candidats potentiels. L'utilisation d'autres constructions ainsi que d'autres systèmes double hybride est envisagée pour la poursuite de cette étude.
Une nouvelle méthode de dosage de l'activité de fixation au motif IRE a été envisagée par l'utilisation d'un substrat fluorescent et de l'électrophorèse capillaire. Les résultats préliminaires obtenus n'ont pas encore abouti, mais ils contribuent à donner des orientations pour le développement de cette méthode présentant de nombreux avantages.
Des changements de conformation entre les deux formes actives de IRP1 ont été analysés par deux méthodes structurales en solution. La formation de certains éléments de structure secondaire d'IRP1 dépend de l'état d'activité de la protéine et ils sont sensibles à la fixation des substrats. Les propriétés hydrodynamiques d'IRP1 varient aussi lors de ces différents changements. Faute de structure à haute résolution, ces informations permettent toutefois de se représenter le comportement structural d'IRP1 dans son rôle de régulateur.
Type de document :
Thèse
Sciences du Vivant [q-bio]. Université Joseph-Fourier - Grenoble I, 2001. Français
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [61 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00193675
Contributeur : Pascal Martinez <>
Soumis le : mardi 4 décembre 2007 - 12:26:33
Dernière modification le : mercredi 25 juillet 2018 - 01:23:05
Document(s) archivé(s) le : lundi 12 avril 2010 - 06:00:15

Identifiants

  • HAL Id : tel-00193675, version 1

Collections

CEA | UJF | UGA

Citation

Xavier Brazzolotto. Implication des protéines IRP (Iron Regulatory Protein) dans le métabolisme du fer chez les animaux. Sciences du Vivant [q-bio]. Université Joseph-Fourier - Grenoble I, 2001. Français. 〈tel-00193675〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

443

Téléchargements de fichiers

639