Optimisation de l'énergie dans une architecture mémoire multi-bancs pour des applications multi-tâches temps réel

Résumé : De nombreuses techniques ont été développées pour réduire la consommation processeur considéré jusqu'à présent comme l'élément le plus gourmand en consommation. Avec l'évolution technologique et l'apparition de nouvelles applications toujours plus volumineuses en nombre de données, la surface de silicium dédiée aux unités de mémorisation ne cesse de croître. Les techniques d'optimisation ciblant uniquement le processeur peuvent alors être remises en cause avec cette nouvelle tendance. Certaines études montrent que la technique du DVS (Dynamic Voltage Scaling), la plus performante dans la réduction de la consommation processeur, augmente la consommation de la mémoire principale. Cette augmentation est la conséquence d'une part d'une co-activation plus longue de la mémoire avec le processeur et d'autre part de l'augmentation du nombre de préemptions par l'allongement des temps d'exécution des tâches. La solution proposée pour diminuer cet impact négatif du DVS sur la consommation mémoire est de diminuer la surface mémoire co-active. Une architecture mémoire multi-bancs, offrant la possibilité d'activer un seul banc à la fois et de mettre les autres bancs dans un mode faible consommation, est adoptée. Rechercher la configuration mémoire (nombre de bancs, taille de chaque banc) ainsi que l'allocation des tâches aux bancs constitue la contribution majeure de ces travaux. La modélisation de l'énergie consommée par une mémoire multi-bancs a permis d'identifier un nombre important de variables ainsi que leurs fortes dépendances. Cette tendance a rendu le problème difficile à résoudre. Une exploration exhaustive est premièrement développée afin d'évaluer l'impact de chaque paramètre sur la consommation totale de la mémoire. Bien que l'approche exhaustive permette de rendre la solution optimale, l'espace d'exploration augmente exponentiellement avec le nombre de tâches. Ce type de résolution reste intéressant s'il s'agit de l'employer hors ligne sur des applications à faible nombre de tâches. Une heuristique capable d'explorer un sous-espace potentiellement intéressant et de résoudre le problème en un temps polynomial a été développée dans un second temps. La complexité réduite de cette heuristique permet de l'employer en ligne pour effectuer des migrations dans le cas de systèmes à nombre de tâches dynamiques. Des expérimentations sur des applications de traitement de signal temps réel et une application multimédia (GSM et MPEG2) montrent des gains intéressants sur la consommation mémoire. La configuration mémoire obtenue par exploration exhaustive ou par la résolution heuristique couplée à un processeur muni d'une technique de DVFS permet d'augmenter le gain énergétique du système total.
Type de document :
Thèse
Automatique / Robotique. Université Nice Sophia Antipolis, 2006. Français
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00192473
Contributeur : Estelle Nivault <>
Soumis le : mercredi 28 novembre 2007 - 11:15:02
Dernière modification le : lundi 21 mars 2016 - 17:31:46
Document(s) archivé(s) le : lundi 12 avril 2010 - 05:22:16

Identifiants

  • HAL Id : tel-00192473, version 1

Collections

Citation

Hanene Ben Fradj. Optimisation de l'énergie dans une architecture mémoire multi-bancs pour des applications multi-tâches temps réel. Automatique / Robotique. Université Nice Sophia Antipolis, 2006. Français. 〈tel-00192473〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

632

Téléchargements du document

3941