Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

An analysis of the notion of illusion and illusory phenomena. Illusions in haptic, dynamic, kinesthetic touch

Résumé : Le but de cette thèse est de montrer qu'une théorie de la perception ne peut pas facilement renoncer au concept d'illusion sans risquer de perdre une partie de son pouvoir d'explication.
Le problème de l'opportunité ou moins de renoncer au concept d'illusion surgit du fait de l'existence de critiques fortes contre la notion d'illusion de la part de certaines approches directe à la perception.
Cependant, le concept d'illusion n'est pas nécessairement dépendant des approches indirectes à la perception et une caractérisation des illusions peut être produite sans faire recours à des concepts (comme celui d'inférence cognitive) qui sont propres des approches indirectes.
La caractérisation de la notion d'illusion qui est proposée ici se base sur certaines caractéristiques de l'expérience avec des phénomènes d'illusion : l'existence d'une violation de la cohérence qui avise le sujet de la présence d'une erreur quelque part, la robustesse de l'expérience illusoire (comme systématicité intrasubjective et intersubjective et comme résistance au savoir), et la présence d'une réaction de surprise.
La description d'un groupe de phénomènes perceptifs illusoires qui sont caractérisés par violation de la cohérence, robustesse et surprise enrichit les études sur la perception d'un instrument utile pour l'acquisition d'un meilleur accès aux mécanismes de la perception. Parmi ces mécanismes on peut inclure ceux qui participent aux réactions du système perceptif aux violations de la cohérence et la nature des expectatives perceptives. L'étude de certaines illusions est aussi utile pour investiguer le rôle du mouvement dans la perception, et en particulier la façon dont les habitudes et les capacités motrices façonnent le contenu perceptif.
La notion d'illusion présente donc une valeur heuristique aussi en ce qui concerne les approches à la perception (comme l'approche sensorimoteur et l'approche écologique) qui sont critiques envers la caractérisation classique de la notion d'illusion.
Une fois que la notion d'illusion a été caractérisée, le rôle des phénomènes d'illusion dans le fonctionnement cognitif peut mieux être compris. C'est en rapport avec les notions de cohérence et de violation de la cohérence que les illusions jouent leur rôle dans le fonctionnement cognitif. La conscience d'être victime d'une illusion avise le sujet de la présence d'une erreur quelque part (valeur épistémique de la conscience des illusions) en l'avertissant de l'existence d'une violation de la cohérence qui semble avoir
une valeur adaptative négative.
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [146 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00162077
Contributeur : Claire Carpentier Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : vendredi 13 juillet 2007 - 15:33:36
Dernière modification le : mercredi 17 novembre 2021 - 12:29:12
Archivage à long terme le : : lundi 24 septembre 2012 - 11:00:30

Identifiants

  • HAL Id : tel-00162077, version 1

Citation

Elena Pasquinelli. An analysis of the notion of illusion and illusory phenomena. Illusions in haptic, dynamic, kinesthetic touch. Philosophy. Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), 2006. English. ⟨tel-00162077⟩

Partager

Métriques

Les métriques sont temporairement indisponibles