Explicitation de la sémantique dans les
bases de données : Base de données à base ontologique et le modèle OntoDB

Résumé : Une ontologie de domaine est une représentation de la sémantique des concepts d'un domaine
en termes de classes et de propriétés, ainsi que des relations qui les lient. Avec le développement de
modèles d'ontologies stables dans différents domaines, OWL dans le domaine duWeb sémantique,
PLIB dans le domaine technique, de plus en plus de données (ou de métadonnées) sont décrites par référence à ces ontologies. La taille croissante de telles données rend nécessaire de les gérer au sein de bases de données originales, que nous appelons bases de données à base ontologique (BDBO), et qui possèdent la particularité de représenter, outre les données, les ontologies qui en définissent le sens. Plusieurs architectures de BDBO ont ainsi été proposées au cours des dernières années. Les chémas qu'elles utilisent pour la représentation des données sont soit constitués d'une unique table de triplets de type (sujet, prédicat, objet), soit éclatés en des tables unaires et binaires respectivement pour chaque classe et pour chaque propriété. Si de telles représentations permettent une grande flexibilité dans la structure des données représentées, elles ne sont ni susceptibles de passer à grande échelle lorsque chaque instance est décrite par un nombre significatif de propriétés, ni adaptée à la structure des bases de données usuelles, fondée sur les relations n-aires. C'est ce double inconvénient que vise à résoudre le modèle OntoDB. En introduisant des hypothèses de typages qui semblent acceptables dans beaucoup de domaine d'application, nous proposons une architecture de BDBO constituée de quatre parties : les deux premières parties correspondent à la structure usuelle des bases de données : données reposant sur un schéma logique de données, et méta-base décrivant l'ensemble de la structure de tables.
Les deux autres parties, originales, représentent respectivement les ontologies, et le méta-modèle
d'ontologie au sein d'un méta-schéma réflexif. Des mécanismes d'abstraction et de nomination permettent respectivement d'associer à chaque donnée le concept ontologique qui en définit le sens, et d'accéder aux données à partir des concepts, sans se préoccuper de la représentation des données. Cette architecture permet à la fois de gérer de façon efficace des données de grande taille définies par référence à des ontologies (données à base ontologique), mais aussi d'indexer des bases de données usuelles au niveau connaissance en leur adjoignant les deux parties : ontologie et méta-schéma. Le modèle d'architecture que nous proposons a été validé par le développement d'un prototype opérationnel implanté sur le système PostgreSQL avec le modèle d'ontologie PLIB. Nous présentons également une évaluation comparative de nos propositions aux modèles présentés antérieurement.
Document type :
Theses
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00157595
Contributor : Jean Stéphane <>
Submitted on : Tuesday, June 26, 2007 - 3:43:14 PM
Last modification on : Wednesday, September 5, 2018 - 1:30:06 PM
Document(s) archivé(s) le : Thursday, April 8, 2010 - 9:38:24 PM

Identifiers

  • HAL Id : tel-00157595, version 1

Collections

Citation

Hondjack Dehainsala. Explicitation de la sémantique dans les
bases de données : Base de données à base ontologique et le modèle OntoDB. Autre [cs.OH]. Université de Poitiers, 2007. Français. ⟨tel-00157595⟩

Share

Metrics

Record views

704

Files downloads

5263