Histoire du théorème de Jordan de la décomposition matricielle (1870-1930).
Formes de représentation et méthodes de décomposition.

Résumé : L'histoire du théorème de Jordan est abordée sous l'angle d'une question d'identité posée sur la période qui sépare la date de 1870 et l'énoncé par Camille Jordan d'une forme canonique des substitutions linéaires des années trente du vingtième siècle au cours desquelles le théorème de Jordan de la décomposition matricielle acquiert une place centrale dans la théorie des matrices canoniques. A partir d'un moment historique de référence, la controverse entre Jordan et Kronecker de 1874, le théorème de Jordan permet de jeter un regard original sur l'histoire de la période 1870-1930 en suivant le rôle joué par des savoirs tacites, des idéaux et des pratiques propres à des réseaux et des communautés. Ce regard permet notamment de mettre en évidence la dynamique d'une tension entre formes canoniques et invariants dans l'évolution de la signification de la notion de forme en mathématiques et contribue à l'histoire de l'algèbre linéaire en décrivant le rôle joué par une méthode de décomposition indissociable d'un mode particulier de représentation : la décomposition matricielle.
Type de document :
Thèse
Mathématiques [math]. Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), 2006. Français
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00142786
Contributeur : Frederic Brechenmacher <>
Soumis le : dimanche 22 avril 2007 - 17:20:13
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:18
Document(s) archivé(s) le : mercredi 7 avril 2010 - 01:13:17

Identifiants

  • HAL Id : tel-00142786, version 1

Citation

Frederic Brechenmacher. Histoire du théorème de Jordan de la décomposition matricielle (1870-1930).
Formes de représentation et méthodes de décomposition.. Mathématiques [math]. Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), 2006. Français. 〈tel-00142786〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

1553

Téléchargements de fichiers

8783