Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

le shingazidja, une langue bantu sous influence arabe

Résumé : La thèse s'articule autour du fonctionnement souvent spécifique des emprunts à l'arabe sur les plans phonétique et morphologique en Shingazidja, variété du comorien parlée sur l'île de Grande-Comore (Ngazidja). Selon le conditionnement phonétique dominant, les occlusives apparaissent à l'initiale lexicale et dans les complexes prénasalisés, les non-occlusives à l'intervocalique.
Du fait du prestige de l'arabe, nombre de termes d'origine arabe dans cette langue tendent à ne pas suivre ce conditionnement, qui impliquerait une modification de leur prononciation.
Cela a modifié l'équilibre phonologique de la langue, contribuant à la phonologisation de variantes positionnelles.
La forme même des emprunts suggère ainsi plusieurs couches, certains ayant été adaptés alors que d'autres résistèrent.

La thèse est illustré par un dictionnaire shingazidja-français à entrée étymologique d'env. 6000 entrées.
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00131147
Contributeur : Michel Lafon Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : jeudi 15 février 2007 - 12:47:18
Dernière modification le : mercredi 27 octobre 2021 - 14:10:46
Archivage à long terme le : : mardi 6 avril 2010 - 21:36:37

Identifiants

  • HAL Id : tel-00131147, version 1

Citation

Michel Lafon. le shingazidja, une langue bantu sous influence arabe. Linguistique. Institut National des Langues et Civilisations Orientales- INALCO PARIS - LANGUES O', 1988. Français. ⟨tel-00131147⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

2148

Téléchargements de fichiers

925