L'écriture de l'Histoire dans les Chroniques castillanes et catalanes de Pierre Ier et de Pierre III

Résumé : Au XIVème siècle, en Castille et en Aragon, règnent Pierre Ier et Pierre III, que l'Histoire connaît, respectivement, sous les noms de cruel et de cérémonieux. Ces surnoms sont dus aux Chroniques des deux rois : celle de Pero López de Ayala pour le règne de Pierre Ier et celle de Pierre III, aidé par d'autres intervenants, pour le sien. Les oeuvres sont donc des actes politiques, la première visant à blâmer l'action du souverain et la deuxième, à l'inverse, à la justifier. L'écrit revêt ainsi une importance capitale car c'est à travers lui que le lecteur- médiéval ou non- peut juger les événements et les personnes. Cependant, avant d'atteindre ce but, un travail sur l'activité même d'écriture doit être effectué. Il convient de s'interroger sur sa finalité, de réfléchir sur sa portée et d'indiquer ce à quoi elle doit tendre. L'enjeu est de taille car il consiste à définir ce que signifie l'expression " écrire l'Histoire ", en cette fin du Moyen Age.
Type de document :
Thèse
Littératures. Université Paris-Sorbonne - Paris IV, 2003. Français
Liste complète des métadonnées


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00129559
Contributeur : Frédéric Alchalabi <>
Soumis le : samedi 10 février 2007 - 13:40:48
Dernière modification le : jeudi 29 septembre 2016 - 01:08:19
Document(s) archivé(s) le : mardi 6 avril 2010 - 21:27:51

Fichiers

Identifiants

  • HAL Id : tel-00129559, version 1

Collections

Citation

Frédéric Alchalabi. L'écriture de l'Histoire dans les Chroniques castillanes et catalanes de Pierre Ier et de Pierre III. Littératures. Université Paris-Sorbonne - Paris IV, 2003. Français. <tel-00129559>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

515

Téléchargements du document

3860