Scepticisme, contextualisme, et clôture épistémique: la connaissance en contexte

Résumé : Le contextualisme est l'une des approches de la connaissance et des attributions de connaissance les plus discutées à l'heure actuelle. La motivation majeure communément invoquée en sa faveur est sa supposée capacité à fournir une solution satisfaisante au paradoxe sceptique, en proposant de concevoir les conditions de vérité des phrases de connaissance comme variables en fonction du contexte. Si sa visée prioritaire est d'ordre épistémologique, cette conception n'en a donc pas moins d'importantes implications pour la philosophie du langage.
Dans ce travail, nous examinons un certain nombre des principales objections, tant d'ordre linguistique qu'épistémologique, adressées à l'encontre de la forme dominante de contextualisme. Nous nous proposons de défendre une approche alternative du paradoxe sceptique, qui diffère de l'orthodoxie contextualiste sur plusieurs questions, dont celles de l'indexicalité du terme de connaissance, de l'analyse de la connaissance ordinaire, de la connaissance anti-sceptique, de l'importance du contexte du sujet, de l'accomplissement épistémique, et de la clôture et l'extensibilité déductive de la connaissance.
Type de document :
Thèse
Sciences de l'Homme et Société. Université Rennes 1, 2005. Français
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [236 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00113547
Contributeur : Franck Lihoreau <>
Soumis le : lundi 13 novembre 2006 - 17:12:50
Dernière modification le : mardi 12 juin 2018 - 18:18:01
Document(s) archivé(s) le : mardi 6 avril 2010 - 22:28:45

Identifiants

  • HAL Id : tel-00113547, version 1

Citation

Franck Lihoreau. Scepticisme, contextualisme, et clôture épistémique: la connaissance en contexte. Sciences de l'Homme et Société. Université Rennes 1, 2005. Français. 〈tel-00113547〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

611

Téléchargements de fichiers

1973