Modélisation inverse pour l'optimisation des sources primaires de pollution atmosphérique à l'échelle régionale

Résumé : La pollution atmosphérique à l'échelle régionale est le bilan des interactions entre des processus très différents: les émissions , la chimie, le transport, le mélange et le dépôt des espèces gazeuses. La prévision de la qualité de l'air nécessite donc l'utilisation de modèles, qui prennent en compte les émissions par le biais de cadastres. Les concentrations de polluants simulées dépendent fortement des émissions utilisées. Or, les cadastres utilisés pour les représenter comportent de grandes incertitudes. Comme il est difficile actuellement d'affiner leurs méthodes de construction, il reste la possibilité d'ajouter de l'information aux cadastres existant. L'optimisation des émissions utilise l'information contenue dans les mesures pour obtenir le cadastre qui minimise la différence entre les concentrations simulées et mesurées.

Une méthode d'inversion des émissions anthropiques à l'échelle régionale, utilisant les mesures de routine et basée sur le modèle CHIMERE et son adjoint, a été élaborée et validée. Une technique de krigeage permet d'utiliser de façon optimale les informations disponibles dans l'espace des concentrations. L'enchaînement de cycles krigeage-optimisation améliore la qualité des résultats. Une technique d'agrégation spatiale dynamique est utilisée pour réduire la dimension du problème.

Les émissions de NOx du cadastre élaboré par AIRPARIF pour l'Ile-de-France ont été inversées pendant les étés 1998 et 1999, les épisodes de la campagne ESQUIF étant étudiés en détail. L'optimisation corrige des écarts importants entre concentrations mesurées et simulées. Cependant, d'une façon générale, le niveau de fiabilité des résultats diminue avec la densité du réseau de mesure. Les résultats présentant le plus haut niveau de confiance concernent donc les flux d'émission les plus intenses d'Ile-de-France. Les corrections apportées à la masse moyenne émise dans l'ensemble du domaine et aux profils temporels correspondant sont en accord avec l'estimation de l'incertitude sur le cadastre pour les NOx (15%) obtenue lors de la campagne ESQUIF.
Type de document :
Thèse
Physique [physics]. Université Paris XII Val de Marne, 2005. Français
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [126 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00011681
Contributeur : Isabelle Pison <>
Soumis le : vendredi 24 février 2006 - 16:31:10
Dernière modification le : jeudi 15 novembre 2018 - 20:27:02
Document(s) archivé(s) le : lundi 17 septembre 2012 - 12:15:47

Fichiers

Identifiants

  • HAL Id : tel-00011681, version 1

Collections

Citation

Isabelle Pison. Modélisation inverse pour l'optimisation des sources primaires de pollution atmosphérique à l'échelle régionale. Physique [physics]. Université Paris XII Val de Marne, 2005. Français. 〈tel-00011681〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

720

Téléchargements de fichiers

330