Oscillations de Bloch d'atomes ultrafroids et mesure de la constante de structure fine

Résumé : Il est possible, à partir de la mesure de la vitesse de recul d'un atome qui absorbe un photon, de déterminer le rapport h/m entre la constante de Planck et la masse de l'atome étudié et d'en déduire une valeur de la constante de structure fine alpha. Pour effectuer cette mesure, nous utilisons la méthode des oscillations de Bloch qui nous permet de transférer un grand nombre de reculs aux atomes. Un senseur intertiel, basé sur des transitions Raman sélectives en vitesse, nous permet alors de mesurer la quantité de mouvement transférée aux atomes. Une mesure présentant une incertitude statistique de 4,4 ppb, ainsi qu'une étude des différents effets systématiques (5 ppb), nous a permis d'obtenir une determination de alpha avec une incertitude de 6,7 ppb. Cette incertitude est comparable à l'incertitude des meilleures déterminations de alpha basées sur l'interférométrie atomique.
Type de document :
Thèse
Physique Atomique [physics.atom-ph]. Université Pierre et Marie Curie - Paris VI, 2005. Français


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00010730
Contributeur : Pierre Cladé <>
Soumis le : lundi 24 octobre 2005 - 14:07:45
Dernière modification le : jeudi 29 septembre 2016 - 01:13:08
Document(s) archivé(s) le : vendredi 2 avril 2010 - 22:26:35

Identifiants

  • HAL Id : tel-00010730, version 1

Collections

Citation

Pierre Cladé. Oscillations de Bloch d'atomes ultrafroids et mesure de la constante de structure fine. Physique Atomique [physics.atom-ph]. Université Pierre et Marie Curie - Paris VI, 2005. Français. <tel-00010730>

Exporter

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

476

Téléchargements du document

731