Au bout de la corde... la theorie M

Résumé : Cette thèse expose mes travaux sur la structure non perturbative de la théorie
des supercordes. L'exposé commence par une présentation des divers objets
étendus solitoniques des théories effectives de supergravité. Ces solutions
étendues de dimension p=0,...,9, dites de p-branes, correspondent à des
configurations instantoniques de ces théories des champs effectives des théories de supercordes. Après avoir présenté les relations entre ces différentes solutions, je me spécialise sur la solution
particulière de la supercorde représentée par la 1-brane porteuse d'une
charge associée au champ antisymétrique de Neveu-Schwarz. Cette supercorde est
dès alors considérée comme l'objet fondamental perturbatif de la théorie des
cordes. Sont ensuite exposées les relations entre les solutions étendues
précédemment trouvées et les Dp-branes du secteur non perturbatif de cette
théorie des supercordes; ainsi que différentes configurations statiques et
dynamiques des ces objets, en vue d'une compréhension de la structure globale
du régime non perturbatif de la théorie des supercordes. Ces résultats sont
appliqués à l'étude d'exemples précis de correspondances de couplage faible--couplage fort entre le
régime perturbatif d'une formulation de la théorie des supercordes et le
régime non perturbatif d'une autre formulation. On étudie ainsi la
correspondance de dualité entre la théorie de supercordes ouvertes de type~I
et celle hétérotique avec un groupe de jauge SO(32); mais aussi la symétrie
d'autodualité sous le groupe Sl(2,Z) de la théorie de supercordes fermées
de type~IIb. De ce dernier calcul est déduite une prescription de régularisation de la
divergence ultraviolette de l'amplitude d'interaction de quatre gravitons à
l'ordre d'une boucle, calculée dans le cadre de la supergravité en dimension
onze. Ce qui confirme le rôle de cette théorie comme théorie effective de la théorie M. Ce mémoire s'achève par un
calcul inédit des contributions instantoniques d'espace-temps pour les
théories de type~I et de type~IIb, effectué dans le cadre d'une formulation
matricielle des effets non perturbatifs de la théorie des supercordes.
Type de document :
Thèse
Physique mathématique [math-ph]. Ecole Polytechnique X, 1998. Français
Liste complète des métadonnées

https://pastel.archives-ouvertes.fr/tel-00001196
Contributeur : Vanhove Pierre <>
Soumis le : jeudi 7 mars 2002 - 16:54:57
Dernière modification le : jeudi 10 mai 2018 - 01:58:26
Document(s) archivé(s) le : vendredi 2 avril 2010 - 19:52:34

Identifiants

  • HAL Id : tel-00001196, version 1

Collections

Citation

P. Vanhove. Au bout de la corde... la theorie M. Physique mathématique [math-ph]. Ecole Polytechnique X, 1998. Français. 〈tel-00001196〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

2049

Téléchargements de fichiers

4011