Skip to Main content Skip to Navigation
Habilitation à diriger des recherches

Interpréter et aménager. Éléments d'une géographie de la relation au monde. Volume 1 ("Synthèse") du Mémoire d'HDR

Résumé : La « Synthèse » articule trois éléments : une réflexion sur le parcours professionnel, une analyse des référents conceptuels et un essai théorique. Le parcours présente une dimension interdisciplinaire et internationale, à cheval entre la France et les Amériques, d'une part, et la géographie et les autres sciences humaines et sociales, d'autre part. A une professionnalisation comme enseignant en géographie en France (agrégation; maître de conférences), répond une intégration comme chercheur dans des institutions pluridisciplinaires des deux côtés de l'Atlantique : Centre français d'études mexicaines et centraméricaines (Mexico), Groupe de recherche sur l'Amérique latine (Toulouse), Getty Research Institute (Los Angeles), Institut universitaire de France.
Les références ont été puisées à des sources ayant trait au territoire, au pouvoir, à l'identité, à la communication et, surtout, à la dialectique représentation-action : la géographie culturelle et politique en premier lieu, mais aussi l'histoire des idées et des mentalités, la sémiologie, l'anthropologie de l'espace, la sociologie urbaine, etc. Par contraste avec des courants qui conceptualisent la relation entre la représentation du monde (comme milieu, environnement, espace, territoire) et l'action sur le monde en termes d'illusion platonicienne (la représentation opposée à la réalité) ou de manipulation (la représentation comme discours masquant/révélant des stratégies d'acteurs), j'explore les implications du postulat que la réalité humaine est dans cette relation (et non dans un seul de ses termes) et que tout aménagement de l'espace résulte d'une représentation du monde et en constitue une à son tour.
Dans la perspective relativiste d'une géographie de la relation au monde, l'aménagement est toute action, individuelle ou collective, qui organise la matière dans l'espace à n'importe quelle échelle ; le monde est toute extériorité identifiée par un sujet, qui s'identifie lui-même dans le processus. Un individu naît à lui-même en même temps qu'il naît au monde ; une collectivité est consciente d'elle-même quand elle se donne des objets communs et se reconnaît dans ces objets (des espaces partagés imaginairement et/ou concrètement, des valeurs, des moyens de communication, etc.). Ces processus d'identification, en fonction desquels les sujets (s')attribuent des identités, sont structurés par les catégorisations sociales de l'humanité et de l'environnement (ville, campagne, nature, classe, etc.).
La notion d'interprétation, au double sens du terme, rend compte de la rétro-détermination entre aménagement de l'espace et représentation du monde. Au sens passif, tous les sujets ont à interpréter, c'est-à-dire à reconnaître, à comprendre et à re-traiter, les aménagements et les représentations qui leur préexistent. Au sens actif, ces sujets, en agissant selon leur interprétation du monde, produisent et réalisent cette interprétation et le monde lui-même. Ces propositions théoriques guident ma recherche sur les grandes métropoles, dont la complexité et la fragmentation posent des problèmes particuliers de représentation, d'aménagement et d'identification (des espaces comme des sujets). Elles soulèvent des questions sur les mécanismes de l'orientation spatiale, sur le rôle des savoirs vernaculaires et sur l'échelle individuelle d'observation géographique. La comparaison de Mexico et Los Angeles a pour objet d'identifier non seulement les variables qui jouent différemment dans la relation des habitants ou des autorités à chacune des deux villes, mais aussi comment l'évolution de la pensée occidentale moderne a affecté la production des milieux et des territoires dans le monde américain.
Document type :
Habilitation à diriger des recherches
Complete list of metadatas

Cited literature [165 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/halshs-00006770
Contributor : Jérôme Monnet <>
Submitted on : Tuesday, December 6, 2005 - 10:42:54 AM
Last modification on : Thursday, July 16, 2020 - 10:28:04 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 7, 2010 - 5:29:18 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00006770, version 1

Citation

Jérôme Monnet. Interpréter et aménager. Éléments d'une géographie de la relation au monde. Volume 1 ("Synthèse") du Mémoire d'HDR. Géographie. Université Toulouse le Mirail - Toulouse II, 1999. ⟨halshs-00006770⟩

Share

Metrics

Record views

704

Files downloads

2862