Les femmes, épouses et mères de citoyens
De la famille comme catégorie politique dans la construction de la citoyenneté (1789-1848)

Résumé : Lorsqu'on cherche à situer politiquement les femmes, dans la première moitié du XIXème siècle, la réponse semble aujourd'hui s'imposer d'elle-même : privées du droit de suffrage, elles sont exclues de la citoyenneté révolutionnaire, universelle et individualiste telle qu'elle est définie à partir de 1789. Le constat de leur exclusion, d'une objectivité irréprochable, ne rend pourtant pas compte de leur situation politique, telle qu'elle est pensée, du moins, à cette époque (de 1789 à 1848). Peu d'historiens ou de politologues se sont penchés sur la façon dont le cens électoral de l'électeur était calculé : tout se passe comme s'il était payé individuellement, c'est-à-dire sur la base des seules propriétés du citoyen considéré. Or, non seulement le citoyen, s'il est marié, paye les contributions au nom de la communauté de biens qu'il forme avec son épouse ; mais il peut également, selon les lois électorales de l'an X à 1831 incluses, se faire adjoindre les contributions d'autres membres de la famille, fussent-ils eux-mêmes majeurs et de sexe masculin. Le fait que la famille soit, pendant toute cette période, pensée comme une unité politique conduit à reconsidérer la situation des personnes, qui ne peut plus être saisie à travers une approche univoque, en termes de “ qui vote ” et “ qui ne vote pas ”. C'est en tant que membres de la famille que les femmes restent en dehors de la participation politique ; de même que c'est en tant que pater familias que le citoyen est investi du droit individuel de voter au nom de la Nation tout entière. Seul un travail sur les catégories implicites de la construction politique pouvait faire émerger ce qu'on a appelé une conception familialiste du suffrage, caractéristique de toute la période révolutionnaire (1789-1848). C'est ainsi qu'au-delà de la résolution du soi-disant “ problème ” de l'exclusion des femmes, se trouve également modifiée notre conception actuelle de l'individu politique révolutionnaire, plus évolutive qu'on ne le croit.
Type de document :
Thèse
Science politique. Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), 1997. Français. 〈NNT : 1997EHES0066〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [54 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/halshs-00003786
Contributeur : Anne Verjus <>
Soumis le : lundi 24 janvier 2005 - 11:49:41
Dernière modification le : mercredi 28 septembre 2016 - 15:55:43
Document(s) archivé(s) le : lundi 22 octobre 2012 - 10:50:43

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00003786, version 2

Citation

Anne Verjus. Les femmes, épouses et mères de citoyens
De la famille comme catégorie politique dans la construction de la citoyenneté (1789-1848). Science politique. Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), 1997. Français. 〈NNT : 1997EHES0066〉. 〈halshs-00003786v2〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

734

Téléchargements du document

1288