Rendre la parole aux images : une perspective critique ?

Résumé : La diversité des approches réunies dans cet ouvrage consacré à la posture de l'artiste en critique d'art atteste que celle-ci revêt de nombreux visages. Cette posture critique s'envisage communément au regard des écrits, voire des dits d'artistes ; chaque fois, la prise de parole personnelle de l'artiste donne lieu au développement de ses conceptions esthétiques, politiques ou éthiques. Notre regard se décale ici sur un autre objet : des oeuvres fondées sur un entretien filmé entre un artiste et un autre individu. Ce type de pratique sera abordé à travers un détour par ses prémices historiques avec l'étude de travaux réalisés par le « Collectif d'art sociologique » dans les années 1970, mais aussi au regard d'oeuvres contemporaines qui développent et prolongent les réflexions et pratiques de leurs précurseurs. À travers l'exemple singulier de la série d'installations vidéographiques des Living Pictures de Sylvie Blocher, nous tâcherons de voir comment, en réalisant des entretiens filmés, et donc en passant par le détour de la parole d'autrui, les artistes sont susceptibles de produire un véritable discours critique. L'objet peut paraître à première vue singulier dans le contexte de cette publication, mais nous verrons qu'il recoupe des questionnements essentiels vis-à-vis de la posture de l'artiste en critique d'art, en termes d'inscription dans un héritage artistique, d'opposition envers une certaine tradition moderniste, et d'acception de l'activité critique comme point de départ d'une pratique. Expérience socio-écologique franco-allemande Si les pratiques artistiques fondées sur le recueil de la parole d'autrui sont aujourd'hui communément répandues chez les artistes contemporains, leurs principales caractéristiques émergent dès les années soixante-dix. En 1974, Jean-Paul Thénot, Hervé Fisher et Fred Forest créent le « Collectif d'art sociologique ». Hervé Fischer en définit les principes dans son ouvrage fondateur publié en 1977 ; Théorie de l'art sociologique, nommant « pratique sociologique » une « intervention dans le tissu social conduite à partir du champ de connaissance de la sociologie, avec le but d'exercer une fonction interrogative-critique sur le milieu social 1 ». Du 21 juin au 15 septembre 1975, le collectif est invité par la galerie Falazik dans le village de Neuenkirchen en Allemagne. Cette participation s'inscrit dans le contexte d'une manifestation organisée par l'Office franco-allemand de la jeunesse sur une proposition d'Horst Wegmann. Cette « expérience socio-écologique » sera à nouveau présentée à Paris quelques mois plus tard au Musée d'art moderne. Lors de la manifestation allemande, nombre d'artistes mènent un travail gravitant autour de l'enregistrement filmique de paroles d'autrui. Au-delà du cercle restreint du Collectif d'art 1 FISHER H., Théorie de l'art sociologique, Tournai, Casterman, 1977, p. 32.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

Cited literature [28 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02045787
Contributor : Ophélie Naessens <>
Submitted on : Wednesday, June 12, 2019 - 8:33:50 AM
Last modification on : Thursday, June 13, 2019 - 10:16:21 AM

File

Rendre_la_parole_aux_images_un...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02045787, version 1

Collections

Citation

Ophélie Naessens. Rendre la parole aux images : une perspective critique ?. Simon Daniellou; Ophélie Naessens. Quand l'artiste se fait critique d'art : Échanges, passerelles et résurgences, 2015, 978-2-7535-3480-3. ⟨hal-02045787⟩

Share

Metrics

Record views

22

Files downloads

9