Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Aider au développement des compétences communicationnelles des enfants porteurs de TSA avec un robot non-humanoïde

Résumé : Les études s’intéressant aux interactions entre des robots et des enfants atteints de Trouble du Spectre Autistique (TSA) se sont considérablement développées depuis la fin des années 1990. Mais, ces études présentent plusieurs caractéristiques qui empêchent toute généralisation et limitent leur portée : (a) elles sont généralement réalisées en laboratoire et non en situation de classe ; (b) les robots ont souvent une forme humaine alors que cet aspect humanoïde est un frein pour beaucoup d’enfants avec TSA ; (c) ces études sont essentiellement basées sur la capacité des enfants à imiter/reproduire des comportements montrés par ces agents humanoïdes sans s’intéresser aux possibles transferts à d’autres situations ; (d) ces études sont focalisées sur les interactions entre l’enfant et le robot, et non sur les impacts de ces interactions sur les échanges entre des enfants ou des enfants-adultes ; (e) elle sont conduites sur une période extrêmement courte (de quelques jours à quelques semaines). Dans le cadre d’une étude longitudinale quasi-expérimentale conduite durant plusieurs mois auprès de quatre enfants TSA, âgés de 6 à 9 ans scolarisés dans une Unité d’Enseignement en Élémentaire Autisme (UEEA), nous nous sommes intéressés d’une part, à l’évolution des compétences communicationnelles des enfants interagissant avec un robot non-humanoïde (Cozmo©) et d’autre part, au transfert de ces compétences à d’autres contextes (avec les pairs dans la cour, avec les membres de la famille à la maison). Plus précisément, pour chaque enfant, lors des sessions d’activités collectives réalisées et systématiquement enregistrées avec le robot non-humanoïde, ont été comptabilisées les fréquences et durées des actions de « pointer », de « montrer », « faire bonjour », et de « toucher », ainsi que les fréquences et durées des attentions conjointes. Toutes les activités collectives étaient réalisées selon un programme préalablement défini avec les expérimentateurs (durée, contenu, relances verbales, consignes, etc.). De plus, des entretiens réguliers semi-directifs ont également été conduits avec les membres de l’équipe éducative et avec les familles pour collecter des données qualitatives. Les résultats montrent principalement que les compétences de base liées à la communication non-verbale (e.g., le pointage, l’attention conjointe) augmentent rapidement au fil des sessions et sont transférées, pour trois des enfants, à d’autres contextes en dehors de la présence du robot. Ces résultats suggèrent donc que l’usage d’un robot non-humanoïde peut être un support pertinent pour le développement et le transfert de compétences communicationnelles chez les enfants avec TSA.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02962633
Contributor : Capucine Bauchet <>
Submitted on : Tuesday, October 13, 2020 - 12:41:45 PM
Last modification on : Tuesday, December 1, 2020 - 4:19:01 PM
Long-term archiving on: : Thursday, January 14, 2021 - 6:04:31 PM

File

Poster Bauchet et al. - RIPSYD...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02962633, version 1

Collections

Citation

Capucine Bauchet, Hanna Verdel, Sarah Lagrue, Justine Simon, Jérôme Dinet. Aider au développement des compétences communicationnelles des enfants porteurs de TSA avec un robot non-humanoïde. 13ème colloque international RIPSYDEVE - La psychologie du développemet et de l'éducation pour le 21e sciècle : nouveaux objets, espaces et temporalités, Oct 2020, Nancy, France. ⟨hal-02962633⟩

Share

Metrics

Record views

100

Files downloads

28