441 articles  [version française]
Detailed view PhD thesis
Université d'Angers (28/09/2010), Christine Bard (Dir.)
Attached file list to this document: 
PDF
Avrane1.pdf(22.9 MB)
Avrane2.pdf(16.8 MB)
Les ouvrières à domicile en France de la fin du XIXe siècle à la Seconde Guerre mondiale : Genèse et application de la loi de 1915 sur le salaire minimum dans l'industrie du vêtement
Colette Avrane1

À la fin du XIXe siècle, lorsque la condition ouvrière commence à s'améliorer en Occident, la situation des travailleuses à domicile exploitées jusqu'à épuisement pour un salaire de famine, scandalise les personnes de bonne volonté (chrétiens sociaux, féministes, francs-maçons...). Après l'échec de tentatives coopératives à contre-courant de la fabrication de masse, le recours au législateur paraît la seule solution. Votée en 1915, révisée en 1928, 1941 et 1957, la loi n'apporte pourtant pas les résultats escomptés. Cette étude s'efforce de démontrer, chiffres en mains, l'impuissance de cette loi à réduire l'inégalité genrée des salaires qui repose sur une conception idéologique de l'un et l'autre sexe. Néanmoins, elle a contribué à améliorer légèrement le revenu des travailleuses en chambre et suscité tout un mouvement d'idées fécondes comme celle d'un salaire vital minimum ou d'une négociation paritaire des rémunérations par branche. Ses effets se font encore sentir dans la législation actuelle du travail à domicile.
1:  CERHIO - CEntre de Recherches HIstoriques de l'Ouest
Histoire des femmes et du genre au tournant des XIXe-XXe siècle – Travail à domicile/sweating-system – Salaires – Législation du travail – Conditions de vie des femmes

The home-working women in France from the end of XIX° century to World War Two. Genesis and application of the 1915's Law on the minimum wages in the clothing industry.
At the end the nineteenth century when the worker's condition began to improve in the West, the situation of women sweatshop workers, exploited to exhaustion for starvation wages, shocked people with a social conscience ( Social Christians, feminists, Freemasons...). After the failure of cooperative efforts against the tide of mass production, the use of the legislature seemed the only solution. Passed in 1915, revised in 1928, 1941, and 1957, the law did not, however, deliver the expected results. This study attempts to demonstrate, figures in hand, the powerlessness of the law to reduce wage discrimination based on gender. However, it has helped to slightly improve the income of women working from home and stimulated a movement of fertile ideas like minimum living wage and a Joint Negociating salaries by industry. Its effects are still felt in the current legislation of home working.
Labour law – sweating-system – women history and gendre in France – salaries – women living conditions