441 articles  [version française]
Detailed view PhD thesis
Université d'Angers (08/12/2009), Hélène Howa (Dir.)
Attached file list to this document: 
PDF
These_Sophie_Retailleau.pdf(25.3 MB)
Ecologie des foraminifères planctoniques du golfe de Gascogne : variations spatio-temporelles des assemblages et géochimie de leurs tests
Sophie Retailleau1

Cette thèse a été réalisée dans le cadre du projet de recherche ANR FORCLIM. L'objectif fondamental de ce travail était d'effectuer une étude poussée de l'écologie des foraminifères planctoniques dans les écosystèmes actuels du Golfe de Gascogne, à partir des filets à plancton et des données hydrologiques recueillies au cours de 5 missions océanographiques. Les résultats montrent des variations saisonnières importantes de leurs densités, mais aussi de leurs assemblages spécifiques. Des assemblages se succèdent au cours des saisons, avec de grandes concentrations de N. pachyderma dextre, G. inflata, G. scitula et G. glutinata en fin d'hiver-début printemps, T. quinqueloba, G. uvula, G. bulloides et G. glutinata se manifestent en grandes densités au cours du bloom phytoplanctonique printanier. Ces espèces sont progressivement remplacées par des espèces, comme O. universa et G. trilobus en surface et G. scitula en profondeur en été. De Mars à Juin, le long d'un transect bathymétrique, on remarque une décroissance des concentrations des foraminifères planctoniques vers la côte. Mais les apports saisonniers de nutriments par les fleuves, ainsi que l'influence hydrologique d'un canyon sous marin peuvent contrarier ce gradient de décroissance large-côte. En Novembre, G. calida apparaît en très grande abondance dans les stations les plus côtières, pouvant marquer un évènement de bloom automnal côtier. Une analyse automatique des tailles des spécimens vivants et morts indique de plus grandes tailles dans les eaux estivales. Néanmoins, la température ne semble pas être un facteur majeur direct des variations de tailles des foraminifères. La disponibilité en nourriture serait un des facteurs majeurs, avec l'un des facteurs covariant à la salinité, comme la turbidité. Les rapports isotopiques en oxygène des tests de foraminifères planctoniques vivants indiquent des populations de Juin manifestement plus faibles que ceux mesurés en Mars et Avril, suggérant qu'il s'agirait de générations différentes.
1:  BIAF Angers - Laboratoire des Bio-Indicateurs Actuels et Fossiles
foraminifères planctoniques – écologie – dynamique saisonnière – analyse de taille – isotopes (d18O) – Golfe de Gascogne

This PhD was realised within the framework of the research project ANR FORCLIM. The fundamental aim of this study focused on the ecology of planktic foraminifera in the recent ecosystem of the Bay of Biscay. Samples from plankton tows and hydrological data were collected during 5 cruises. Results show a strong seasonal variation in planktic foraminiferal densities and species assemblages. Faunal assemblages changed in quantity and quality on a seasonal scale. High concentrations of N. pachyderma dextral, G. inflata, G. scitula, and G. glutinata marked the end of winter and the beginning of spring in the plankton community. T. quinqueloba, G. uvula, G. bulloides and G. glutinata were abundant during the spring phytoplanktonic bloom. During the summer, these species were progressively replaced by others species, such as O. universa and G. trilobus at low water depths, and G. scitula at greater depths. From March to June, along a bathymetric transect, planktic foraminiferal concentrations decreased toward the coast. Seasonal variability of nutrients derived from river discharge, or hydrological effects caused by sub marine canyons did affect the distribution of planktic foraminifers. In November, G. calida was abundant at onshore stations, marking an autumn bloom event. Size analysis of living and dead specimens showed that planktonic foraminifera were larger during summer. Temperature did not seem to significantly affect size variation of planktic foraminifers. It can be assumed that food supply, salinity and turbidity do affect the distribution of planktic foraminifers. Stable oxygen isotope ratios from tests of living planktic foraminifers indicate that populations in June were clearly lower than March and April populations, suggesting that they are from different generations.
planktic foraminifera – ecology – seasonal dynamic – size analysis – isotope (d18O) – Bay of Biscay