446 articles  [version française]
Detailed view PhD thesis
Université d'Angers (2007-10-22), ALAIN PAGANO (Dir.)
Attached file list to this document: 
PDF
Bifolchi_Manuscrit.pdf(6.9 MB)
Biologie et génétique des populations d'une espèce invasive: le cas du vison d'amérique (Mustela vison Schreber, 1777) en bretagne
Aline Bifolchi1

Les invasions biologiques représentent la deuxième cause de perte de la biodiversité et participent aux changements environnementaux globaux. Parmi les espèces exotiques présentes sur le continent européen, le Vison d'Amérique (Mustela vison) a été introduit dans les années 1920 pour l'élevage pelletier. Des individus échappés d'élevage ou délibérément relâchés ont fondé des populations férales dans divers pays européens, représentant une sérieuse menace pour la faune autochtone. L'objectif de cette thèse est d'appréhender le fonctionnement de la population férale de Vison d'Amérique installée en Bretagne. Dans un premier temps, nous nous sommes intéressés à la répartition, aux densités de population ainsi qu'aux paramètres démographiques de la population. Nous avons déterminé que la population férale de Vison d'Amérique en Bretagne manifeste toutes les caractéristiques d'une espèce invasive. Une étude expérimentale a ensuite été menée pour tenter de quantifier l'impact de la présence de M. vison sur la faune autochtone. Cette étude a permis de souligner que les effets d'un prédateur introduit à court terme peuvent être moins évidents que présupposés. Enfin, nous nous sommes intéressés à la structuration génétique de la population et avons comparé la variabilité présente en Bretagne à celle d'autres populations férales européennes et des populations d'origine en Amérique du Nord. Une forte structuration génétique a été observée en Bretagne, et la présence de zones de contact et de mélange entre pools génétiques différenciés a été détectée. Ces résultats sont discutés dans une perspective de gestion à long terme des populations invasives de Vison d'Amérique
1:  Paysages et Biodiversité
Espèce invasive – prédateurs exotiques – dynamique des populations – flux géniques – Vison d'Amérique – Mustela vison

Biology and population genetics of an invasive species- The Amarican Mink (Mustela vison Schreber, 1777) in Brittany (Western France)
Invasive species represent a major threat to biodiversity and are significant component of human-caused global environmental change. The rate of introduction of exotic species dramatically increases during the last decades. The American mink (Mustela vison) was introduced in Europe in the 1920s for the purpose of fur farming. Escapes from farms, or deliberately released animals, have lead to the establishment of feral populations in many areas, and represent a major threat to native fauna. The aim of this thesis was to understand the population dynamics of feral mink populations in Brittany, Western France, in order to draw better control strategies. Firstly, we investigated the population distribution and density, and demographic data to improve our understanding of the population functionment. We concluded than the mink population of Brittany was an invasive population. Then, we implement an experimental design to assess the impact of feral mink on native fauna. This study highlighted that the effects of alien predators could be difficult to measure in the short term. Finally, we investigated the genetic variability and population structure of feral and farmed mink from Brittany as well as mink from other European countries and from North America. A strong genetic structure and the presence of admixture areas were detected in Brittany. The insights of those results for the understanding of the population dynamics of feral American mink are discussed, as well as their consequences for control strategies
Invasive species – population dynamics – gene flow – alien predators – American mink – Mustela vison