396 articles  [version française]
Detailed view PhD thesis
Université d'Angers (22/06/2007), Dr. Florence SYLVESTRE (Dir.)
Attached file list to this document: 
PDF
these_LASLANDES.pdf(7.9 MB)
Reconstitution de la variabilité climatique du littoral fluminense (Rio de janeiro, Brésil) au cours de l'holocène par l'étude de bio-indicateurs (diatomées, coccolithophoridés)
Bérengère Laslandes1

Le littoral Fluminense, situé en zone tropicale humide (23°S-43°W, Rio de Janeiro, Brésil), présente un gradient d'aridité, généré par l'occurrence d'un upwelling côtier, principalement contrôlé par le régime des vents. Les lagunes du littoral, dont les caractéristiques physico-chimiques sont en relation avec ce gradient d'aridité, enregistrent des variations hydro-climatiques en relation avec l'occurrence de cet upwelling. Ce travail porte sur des enregistrements lagunaires prélevés dans deux lagunes (Brejo do Espinho et Padre) et sur un enregistrement marin prélevé dans la zone de l'upwelling. Les variations hydroclimatiques des lagunes ont été reconstituées à partir de l'étude des diatomées complétée par l'estimation de la salinité quantifiée par une fonction de transfert diatomées/salinité. La fonction de transfert a été établie à partir d'une calibration sur les milieux lagunaires actuels en fonction du gradient de salinité. La variabilité de l'intensité de l'upwelling a été reconstituée à partir de la productivité primaire de la zone d'upwelling basée sur l'étude des coccolithophoridés. La comparaison entre la variabilité hydro-climatique reconstituée dans les lagunes et l'occurrence de l'upwelling, en tenant compte de la remontée du niveau marin au cours de l'Holocène, permet de définir les changements d'intensité de l'upwelling et du régime des vents qui se sont exercés sur le littoral Fluminense. Ces changements peuvent être expliqués par l'impact des événements El Niño, par la position des fronts polaires et la migration de la zone de convergence intertropicale.
1:  BIAF Angers - Laboratoire des Bio-Indicateurs Actuels et Fossiles
Brésil – Holocène – Paléoclimats – El Niño – Upwelling – Diatomées – Coccolithophoridés – Fonction de transfert – Salinité

Reconstruction of the climatic variability of the Fluminescense coastline (Rio de Janeiro, Brazil) during the Holocene based on bio-indicators studies (diatoms, coccoliths)
Even though located in the humid tropical zone, the Fluminense coastline (23°S- 43°W, Rio de Janeiro, Brazil) exhibits an aridity gradient decreasing from east to west. This anomaly is due to a local upwelling in the east controlled by wind patterns. Physico-chemical characteristics of the lagoons of this coastline depend on the aridity gradient. They record the hydro-climatic variability generated by the upwelling. Lagoonal records collected in two lagoons (Brejo do Espinho and Padre) located respectively in- and out- of the upwelling influenced area and a marine record from the upwelling area are studied. Lagoonal hydroclimatological variability is deduced from the study of diatom assemblages coupled with salinity variations inferred by a diatom/salinity transfer function. This transfer function is based on a modern calibrated diatom model of lagoonal environments along the aridity gradient. Variability in the upwelling intensity is inferred by the primary productivity in the upwelling zone based on coccolith assemblages. A comparison of lagoonal and marine records, taking into account sea level fluctuations during the Holocene, evidences changes in the upwelling strength and in wind patterns on the Fluminense coastline. The influence of El Niño events, polar fronts position and ITCZ migration could explain these changes.
Brazil – Holocene – Paleoclimate – El Niño – Upwelling – Diatoms – Coccoliths – Transfer function – Salinity