395 articles  [english version]
Fiche détaillée Thèses
Université du Maine (31/05/2012), Nadine Vivier;Dominique Avon (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
2012LEMA3001.pdf(22.3 MB)
Femmes et politique : le cas des femmes élues en Sarthe de 1945 à 2010
Bernard Garreau1

Tout en s'inscrivant dans le cadre général de l'histoire des femmes et de l'histoire électoralecontemporaine, la thèse se veut d'abord une thèse d'histoire locale quantitative et fait appel égalementà quelques données relevant d'autres disciplines (science politique, droit public, sociologie). Tout endonnant lieu à une comparaison avec l'évolution constatée au plan national, la thèse s'intéresse àl'histoire d'une population donnée (toutes les catégories de femmes élues), dans un espacegéographique donné (le département de la Sarthe), sur une période donnée (1945-2010).L'augmentation du nombre de femmes élues et la diversification des fonctions auxquelles elles ontaccédé sont appréhendées au travers d'une interrogation qui exprime la problématique de la thèse, àsavoir : quelle est la portée de cette progression et quelle signification peut-on y donner ? En réponsela thèse s'efforce de montrer que cette progression quantitative des femmes élues s'est accompagnéed'un certain nombre de pratiques réglementaires ou comportementales qui en limitent la portée et ennuancent la signification. Le plan chronologique adopté permet de mettre en relief les trois phases quiont marqué l'histoire des femmes élues en Sarthe de 1945 à 2010 en reliant chacune à la problématiquegénérale. Cette articulation générale de la thèse débouche ainsi sur un plan en 3 parties intituléesrespectivement : Les années 1945/1970 : une présence tolérée, un statut inchangé ; Les années1970/1990 : une présence acceptée, une pression contenue ; Les années 1990 / 2010 : une présencereconnue, une inégalité maintenue.
1 :  CERHIO - CEntre de Recherches HIstoriques de l'Ouest
Politique – Elections – Sarthe – Femmes – Parité

Women and politics : the case of women elected in Sarthe from 1945 to 2010
Set in the general frame of the history of women and the contemporary electoral history, this thesis isprimarily a quantitative local history thesis which also includes some data from other fields (politicalscience, public law and sociology). As well as comparing it with the evolution noticed on a nationalscale, the thesis focuses therefore on the history of a given population (all the categories of electedwomen), in a given geographical area (the department of Sarthe), during a given time period (1945-2010).The increasing number of women elected in Sarthe from 1945 to 2010 and the diversification of theoffices they have had access to are grasped through a questioning typifying the problematic of thethesis, which is: what is the significance of this progress and what is the possible meaning of it? Toanswer this question, the thesis strives to show that this quantitative progress of elected women camewith some statutory or behavioral applications which limit its scope and qualify its meaning. Theadopted chronological outline emphasizes the three stages which marked the history of elected womenin Sarthe from 1945 to 2010, linking each of the stages to the general problematic. This generalarticulation of the thesis hence falls into three parts respectively entitled: The years 1945/1970: atolerated presence, an unchanged status; The years 1970/1990: an accepted presence, a containedpressure; The years 1990/2010: a recognized presence, a maintained inequality.