2409 articles – 24 Notices  [english version]
Fiche détaillée Thèses
Université de Grenoble Université Joseph-Fourier - Grenoble I Université Joseph-Fourier - Grenoble I Université Joseph-Fourier - Grenoble I (10/06/2010), Sylvie CHOKRON (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
thA_se_LainA_Jacqueline.pdf(1.7 MB)
Variabilité dans la perception et l'orientation de l'attention spatiale: application à la compréhension de la négligence spatiale unilatérale.
Jacqueline Laine1

Cette recherche, composée de 7 expériences a pour but d'observer mais aussi de manipuler implicitement les mécanismes attentionnels de sujets sains et de patients cérébro-lésés droits souffrant ou non de négligence spatiale gauche. Ce travail de recherche apporte un nouvel éclairage sur la compréhension théorique de la négligence spatiale unilatérale. En effet, la compilation de tous les résultats nous mène à interpréter la négligence en ces termes: l'expression d'une négligence spatiale pourrait être la résultante d'un chaos perceptif, se définissant par un manque d'invariant, qui impliquerait un trouble de l'orientation exogène de l'attention, majoré au niveau de l'hémiespace gauche, ceci dans un contexte de trouble bilatéral de l'orientation endogène de l'attention, émaillé de troubles frontaux. Cette assomption est corroborée par la mise en évidence, pour la première fois, d'une variabilité perceptive spécifique aux patients négligents. Ainsi, cette nouvelle hypothèse ouvre désormais la voie à un champ de réflexion pour l'étude et la rééducation de la négligence spatiale.
1 :  LPNC - Laboratoire de psychologie et neurocognition
variabilité – attention – exogène – endogène – négligence

This research, made up of 7 experiences, aimed to observe and implicitly manipulate attentional mechanisms of healthy subjects and right brain-damaged patients, with or without left neglect. All results involved a new neglect interpretation: neglect might be a consequence of perceptive chaos, without invariant, and would generate an exogenous orientation disorder, above all left hemispace, associated with bilateral endogenous orientation deficit, and with frontal disorder. This assumption is corroborated by the observation, for the first time, of perceptive variability only for neglect patients.