2409 articles – 24 Notices  [english version]
Fiche détaillée Thèses
Université Joseph-Fourier - Grenoble I (05/11/2002), Christophe Genthon; Patricia Martinerie (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
These-Cosme-2002.pdf(17.4 MB)
Cycle du soufre des moyennes et hautes latitudes Sud dans un modèle de circulation générale atmosphérique
Emmanuel Cosme1

L'objectif de ce travail est de contribuer à la compréhension du cycle atmosphérique du soufre en Antarctique par l'utilisation d'un Modèle de Circulation Générale Atmosphérique (MCGA). Les versions "Antarctique" et "soufre" du MCGA LMD-ZT ("Laboratoire de Météorologie Dynamique- Zoom Traceurs") ont été fusionnées pour l'étude à haute résolution Antarctique du cycle du soufre dans les moyennes et hautes latitudes Sud. Une méthode de forçage "latéral" de la circulation atmosphérique antarctique par des analyses du Centre Européen de Prévision Météorologique à Moyen Terme (CEPMMT) a été spécifiquement développée et appliquée. Le modèle a d'abord été évalué. Il représente correctement le cycle saisonnier des espéces soufrées aux sites d'observation en Antarctique. Plusieurs défauts ont cependant été identifiés , discutés, et certains ont été étudiés par des expériences numériques spécifiques. Ceci nous a permis, dans la suite de ce travail, de décrire de manière critique le cycle du soufre en Antarctique à partir des résultats du modèle. Le modèle a été utilisé pour trois applications. La première a été une mise en oeuvre directe du modèle, tel qu'il a été évalué, dans le but d'estimer les distributions spatiales, le cycle saisonnier dans les régions centrales, et le bilan annuel des espèces soufrées en Antarctique. La deuxième se présente sous forme d'études de sensibilité à la formulation des émissions de sulfure de diméthyle (DMS) océanique, que la phase d'évaluation a révélé comme déterminante pour la modélisation du cycle du soufre. Pour la troisième, l'adjoint du modèle de transport (qui, en première approximation, permet de remonter le temps), complété par l'adjoint du module chimique spécifiquement développé pour ce travail, a été mis en oeuvre pour une recherche quantitative de l'origine géographlque et de l'âge des espèces soufrées en Antarctique.
1 :  LGGE - Laboratoire de glaciologie et géophysique de l'environnement
Cycle du soufre – Antarctique – DMS (sulfure de diméthyle) – flux océan-atmosphère – transport et chimie troposphériques – sources et puits de composés soufrés – modèle de circulation générale atmosphérique (MCGA) – LMD-ZT – forçage latéral de la circulation – modèle adjoint.

This work aims at better understanding the atmospheric sulfur cycle in Antarctica through the use of an Atmospheric General Circulation Model (AGCM). The "Antarctic" and "sulfur" versions of LMD-ZT ("Laboratoire de Météorologie Dynamique - Zoom Tracers") AGCM have been merged for the study of the sulfur cycle at mid- and high-southern latitudes, with a high resolution in the Antarctic region. A method of "lateral" nudging of the Antarctic atmospheric circulation to analysis from the European Centre for Medium-Range Weather Forecasts (ECMWF) has been specifically developed and applied. First, the model has been evaluated. It correctly represents the seasonal cycle of sulfur species at the observation sites in Antarctica. However, several defects have been identified, discussed, and sometimes addressed through specifie numerical experiments. This has enabled us, in the following work, to critically evaluate the sulfur cycle in Antarctica depicted by model results. The model has been used for three different applications, In the first one, the model, evaluated previously, is run in a direct manner in order to estimate the spatial distribution and the seasonal cycle in central regions, and the annuai budget of sulfur species in Antarctica. The second one is a sensitivity study to the formulation of the oceanic dimethylsulfide (DMS) emissions, which appeared to be a key factor for modelling the sulfur cycle. For the third one, the adjoint of the transport model (that enables, in first approach, to go back in time), completed by the adjoint of the chemical module specifically developed for this work, has been used to infer a quantitative assessment of the geographic origin and age of sulfur species in Antarctica.
Sulfur cycle – Antarctica – DMS (dimethylsulfide) – ocean-atmosphere flux – tropospheric transport and chemistry – sources and sinks of sulfur compounds – atmospheric general circulation model – LMD-ZT – lateral nudging of the circulation – adjoint modeL