2411 articles – 24 Notices  [english version]
Fiche détaillée Thèses
Université Joseph-Fourier - Grenoble I (18/06/2008), Philippe Frachet (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
ThesePaidassi.pdf(29.7 MB)
Caractérisation des ligands de C1q impliqués dans la reconnaissance des cellules apoptotiques
Helena Païdassi1

L'élimination des cellules apoptotiques est un évènement critique pour le maintien de l'homéostasie tissulaire et pour le contrôle des réponses immunes orchestrées par les phagocytes. A l'heure actuelle, les acteurs et en particulier les signaux « eat-me » impliqués ne sont pas encore entièrement caractérisés. C1q, élément de reconnaissance du complément, participe à la reconnaissance des structures altérées du soi et est un acteur majeur de la tolérance immune. Le travail a porté sur l'identification des signaux exposés au cours de l'apoptose et responsables de la fixation de C1q. Dans un premier temps, l'utilisation de la résonance plasmonique de surface a permis de montrer que C1q se fixe de façon précoce après induction de l'apoptose et que cette reconnaissance implique un composant membranaire. Dans un deuxième temps, différentes approches (biologie cellulaire, biochimie et biologie structurale) ont permis d'identifier la phosphatidylsérine et le désoxyribose de l'ADN comme cibles de C1q à la surface des cellules apoptotiques. Enfin, le rôle respectif au cours de l'apoptose de partenaires connus de C1q (calréticuline et p33) a été précisé. Etant donné la versatilité des propriétés de reconnaissance de C1q, cette molécule aurait donc la capacité originale de détecter et de collecter différents signaux, qui pris ensemble fourniraient un signal fort permettant l'élimination efficace des cellules apoptotiques.
1 :  IBS - UMR 5075 - Institut de biologie structurale
reconnaissance du soi altéré – apoptose – immunité innée – complément – C1q – résonance plasmonique de surface – phosphatidylsérine – calréticuline – désoxyribose – p33 – lectine

Characterization of C1q ligands involved in apoptotic cell recognition
Apoptotic cell clearance is critical for maintenance of tissue homeostasis and to control the immune responses mediated by phagocytes. Little is known about the molecules that contribute “ eat-me “signals on the apoptotic cell surface. C1q, the recognition subunit of the C1 complex of complement, also senses altered structure from self and is a major actor of immune tolerance. The purpose of this work was to identify signals newly exposed during apoptosis, responsible for C1q binding. First, using surface plasmon resonance, C1q binding was shown to occur at early stages of apoptosis and to involve recognition of cell membrane component. Second, the use of different approaches (cell biology, biochemistry, structural biology), allowed to identify phosphatidylserin and DNA deoxyribose as C1q targets on apoptotic cells surface. Finally, respective involvement during apoptosis of proteins known to interact with C1q (CRT and p33) was specified. Given the versatile recognition properties of C1q, this molecule would have the unique ability to sense different markers which collectively would provide strong signals, thereby allowing efficient apoptotic cells removal.
altered-self recognition – apoptosis – innate immunity – complement – C1q – surface plasmon resonance – phosphatidylserin – calreticulin – deoxyribose – p33 – lectin