2406 articles – 24 Notices  [english version]
Fiche détaillée Thèses
Université Joseph-Fourier - Grenoble I (11/02/2008), Daniel FAGRET (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
these_Mitra_AHMADI.pdf(2 MB)
NOUVEAUX RADIOTRACEURS PEPTIDIQUES POUR L'IMAGERIE NUCLEAIRE
Radiomarquage, évaluations physico-chimiques et pharmacologiques
Mitra Ahmadi1

Au cours de la dernière décennie, les radiotraceurs peptidiques sont devenus importants en Médecine Nucléaire pour le diagnostic et/ou la thérapie. Le développement de ces radiopharmaceutiques nécessite la recherche de nouveaux vecteurs spécifiques mais aussi leur évaluation physico-chimique et pharmacologique après radiomarquage.
Ces travaux concernent la mise au point et l'optimisation du radiomarquage au technetium-99m, à l'indium-111 et à l'iode-125 de nouveaux radiotraceurs peptidiques, destinés à l'imagerie in vivo de deux processus pathologiques : la néoangiogenèse tumorale et la plaque d'athérome vulnérable, et au suivi de la thérapie d'une maladie autoimmune : le lupus érythémateux disséminé. Le radiomarquage au technétium a été effectué par l'intermédiaire d'un petit synthon tricarbonyle (Isolink), l'indium a été fixé par une macromolécule DOTA et la radioiodation a été réalisée par substitution électrophile. Les paramètres de chaque réaction ont été définis afin que la réaction de marquage présente un haut rendement et une haute activité spécifique. Les réactions sont rapides et reproductibles et la mise en forme compatible avec une utilisation in vivo. Les propriétés physico-chimiques et pharmacologiques (lipophilie, stabilité de marquage in vitro et in vivo, fixation protéique, métabolisation et biodistribution) ont été mesurées. Ces études ont permis de sélectionner les radioligands présentant les meilleurs critères pour une utilisation in vivo en imagerie.
1 :  Radiopharmaceutiques biocliniques
radiopharmaceutiques – radiomarquage – technétium – indium – iode.

NEW PEPTIDIC RADIOTRACERS FOR NUCLEAR IMAGING. Radiolabeling, physico-chemical and pharmacological evaluations
During the past decade, radiolabeled peptides have emerged as an important class of radiopharmaceuticals for diagnosis and therapy in nuclear medicine. The concept of using radiolabeled peptides in vivo stimulates a large body of research for new peptidic vectors but also for radiochemical and radiopharmaceutical evaluations of these peptides after labeling.
We studied and optimized the 99m-technetium, 125-iodine and 111-indium radiolabeling of a serie of peptides in order to allow the in vivo use of these tracers for imaging studies of three pathologies: tumoral angiogenesis, atherosclerosis and systemic lupus erythematosus. The radiolabeling with technetium was carried out using a tricarbonyle agent (IsoLink) and Indium was linked by DOTA macromolecule. Radioiodination was realized by electrophilic substitution.
The reaction parameters were defined so that the labeling reaction presents a high radiochemical purity (>95%) and a high specific activity. The reactions were fast and reproducible. Various physicochemical and pharmacokinetic properties (lipophily, stability of labeling in vitro and in vivo, non-specific fixation, metabolization and organ biodistribution of peptides) were studied. These results permitted to select the best peptide for in vivo imaging.
radiopharmaceuticals – radiolabelled – technetium – indium – iodine.