2411 articles – 24 Notices  [english version]
Fiche détaillée Thèses
Université Joseph-Fourier - Grenoble I (12/10/2005), Eric Liatard (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
these.pdf(8.6 MB)
Mesure des sections efficaces de diffusion élastique des neutrons sur le carbone et le fluor dans le domaine épithermique sur la plate-forme PEREN
Nicolas Thiolliere1

Le Réacteur à Sels Fondus (RSF) en cycle Th/U est un des concepts de nouvelle génération pour la production d'énergie nucléaire. Un RSF type se compose d'une structure en graphite, servant de modérateur, percé de canaux dans lesquels circule le sel fondu (^{7}LiF+ThF_{4}+UF_{4}). Les données neutroniques fondamentales pour les simulations numériques sont les sections efficaces de diffusion élastique d'un neutron sur des noyaux de carbone (\sigma_{C}), de fluor (\sigma_{F}) et de lithium 7 (\sigma_{Li}) dans le domaine épithermique.

Le but de ce travail est de déterminer précisément \sigma_{C} et \sigma_{F} entre 1 eV et 100 keV. Ces mesures ont été réalisées auprès de la plate-forme d'Etude et de Recherche sur l'Electro-Nucléaire (PEREN) du Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble. Elle comprend un GEnérateur de NEutrons Pulsé Intense (GENEPI) produisant des neutrons de 2.5 MeV au centre de massifs ralentisseurs (C et CF_{2}). Des taux de capture sont obtenus, pour des échantillons composés de matériaux de référence (Au, Ag, Mo et In) placés dans les massifs, à l'aide d'un scintillateur YAP couplé à un photo-multiplicateur.

Des simulations précises des expériences, avec le code MCNP, ont été réalisées et la comparaison entre la simulation et l'expérience a permis de déterminer \sigma_{C} et \sigma_{F} avec des précisions de 1% et 2% respectivement, mettant en évidence des écarts avec les données nucléaires évaluées (ENDF).

Des mesures complémentaires des sections efficaces totales \sigma_{C} et \sigma_{F} à plus haute énergie (200 - 600keV) ont été effectuées au Centre d'Etudes Nucléaires de Bordeaux par une méthode de transmission. Un faisceau de neutrons mono-énergétique est produit par des protons accélérés, dans un accélérateur Van De Graaff, sur une cible de LiF. Les neutrons transmis sont comptés par un détecteur proportionnel à hydrogène. Des écarts de 5% (C) et de 9% (F) par rapport à ENDF ont été mis en évidence.
1 :  LPSC - Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie
Réacteur à sels fondus – Carbone – Fluor – Neutrons épithermique – Diffusion élastique – Spectromètre à temps de ralentissement – Section efficace – MCNP

Neutron elastic scattering cross-sections measurement on carbon and fluorine in epithermal energy range using PEREN platform.
Molten Salt Reactor (MSR) based on Th/U cycle is one of the new generation concepts for nuclear energy production. A typical MSR is a graphite-moderated core with liquid fuel (^{7}LiF+ThF_{4}+UF_{4}). Many numerical studies based on Monte-Carlo codes are currently carried out but the validity of these numerical result relies on the precise knowledge of neutron cross sections used such as elastic scattering on carbon (\sigma_{C}), fluorine (\sigma_{F}) and lithium 7 (\sigma_{Li}).

The goal of this work is to obtain \sigma_{C} and \sigma_{F} between 1 eV and 100 keV. Such measurements have been performed at the Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie (LPSC) de Grenoble on the experimental platform PEREN using slowing-down time spectrometers (C and CF_{2}) associated to a pulsed neutron generator (GENEPI). Capture rates are obtained for reference materials (Au, Ag, Mo and In) using YAP scintillator coupled to a photo-multiplier.

Very precise simulations (MCNP code) of the experimental setup have been performed and comparison with experiments has led to the determination of \sigma_{C} and \sigma_{F} with accuracies of 1% and 2% respectively. These results show a small discrepancy to evaluated nuclear data file (ENDF).

Measures of total cross-sections \sigma_{C} and \sigma_{F} at higher energy (200-600\, keV) were also carried out at Centre des Etudes Nucléaires de Bordeaux using a transmission method. Mono-energetic neutrons were produced by protons accelerated by a Van de Graaff accelerator on a LiF target and transmitted neutrons are counted in a proportional hydrogen gaseous detector. Discrepancies of 5\% and 9\% for \sigma_{C} and \sigma_{F} respectively with ENDF have been shown.
Molten Salt Reactor – Carbon – Fluorine – Epithermal neutrons – Elastic scattering – Time-of-flight spectrometer – Cross section – MCNP