2406 articles – 24 references  [version française]
Detailed view PhD thesis
Université Joseph-Fourier - Grenoble I (23/10/2009), Irene Till-Bottraud (Dir.)
Attached file list to this document: 
PDF
ThA_se_web.pdf(3 MB)
Mécanismes de variation des traits fonctionnels dans les prairies des Alpes
Fabrice Grassein1

Afin de prévoir les conséquences des changements environnementaux sur la biodiversité, une approche est de mieux comprendre la réponse des espèces à une modification de leur environnement. Les écosystèmes de montagne sont particulièrement concernés par ces changements environnementaux. En particulier, dans les Alpes françaises, les pelouses et prairies constituent des formations végétales importantes, du point de vue de leur intérêt patrimonial et de la biodiversité en espèce animales et végétales qu'elles renferment. Pour estimer la capacité des espèces à s'adapter/s'acclimater à de nouvelles conditions environnementales, différentes expériences ont été mises en place afin d'estimer le rôle de la variabilité génétique et de la plasticité phénotypique dans la variation des traits fonctionnels. Les résultats mettent en évidence l'importance de la plasticité phénotypique comme source de variation des traits fonctionnels, la variabilité génétique expliquant une part significative mais plus faible de la réponse. Cette coexistence des deux mécanismes indique que les espèces étudiées sont capables de s'acclimater et, à plus long terme, pourront s'adapter. Toutefois, des niveaux différents de plasticité et de contraintes ont été observés au sein et entre les espèces, pouvant conduire des réponses différentes selon les espèces et les populations. Les différents résultats ont permis de mettre en évidence la complexité de la réponse des espèces à leur environnement. Les différents aspects ainsi que l'origine de la réponse sont donc des éléments clés pour prévoir la réponse des espèces aux changements globaux de l'environnement, et donc l'évolution de la biodiversité.
1:  LECA - Laboratoire d'écologie alpine
Traits fonctionnels végétaux – Variabilité génétique – Plasticité phénotypique – Changements environnementaux – Graminées des Prairies des Alpes – Ecologie fonctionnelle – Génétique quantitative.

Mechanisms of variation of functional traits in mountain grasslands of the Alps
To predict the consequences of environmental change on biodiversity, it is necessary to have some knowledge about the response of species to changes in their environment. Mountain ecosystems are particularly affected by environmental changes. In particular, in the French Alps, meadows are important plant communities in terms of their heritage and biodiversity in animal and plant species they contain. To estimate the ability of species to adapt / adjust to new environmental conditions, different experiments have been implemented to estimate the role of genetic variability and phenotypic plasticity in the variation of functional traits. The results highlight the importance of phenotypic plasticity as a source of variation in functional traits, genetic variability explains a significant but weaker response. This coexistence of two mechanisms indicates that the species studied are able to acclimatize and in the longer term, will adapt to new conditions. However, different levels of plasticity and constraints have been observed within and between species, which may lead to different answers depending on species and populations. Different results have highlighted the complexity of the response of species to their environment. The various aspects and the origin of the response are important to predict the response of species to global changes in the environment, and thus the evolution of biodiversity.
Plant Functional Traits – Genetic variability – Phenotypic plasticity – Environmental changes – Herbaceous species – Grasslands – French Alps – Functional ecology – Quantitative genetic.