146 articles  [english version]
Fiche concise Thèses
Les Motivations du paysage. Le vide et le plein. Perception paysagère et compétition ethnique dans l'ouest Cameroun
Paupert M.
PhD thesis. Université Michel de Montaigne - Bordeaux III (2011-07-04), Serge Morin, Laurent Couderchet (Dir.)
[oai:tel.archives-ouvertes.fr:tel-00642109] - http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00642109
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
thA_se_MaA_va_Paupert.pdf(14.3 MB)
Maéva Paupert ()1
1 :  ADES - Aménagement, Développement, Environnement, Santé et Sociétés
http://www.ades.cnrs.fr
CNRS : UMR5185 – Université Michel de Montaigne - Bordeaux III – Université Victor Segalen - Bordeaux II
UMR ADES Maison des Suds 12, Esplanade des Antilles 33607 PESSAC CEDEX
France
Les Motivations du paysage. Le vide et le plein. Perception paysagère et compétition ethnique dans l'ouest Cameroun
Landscape's motives. Empty space, full space. Landscape perception and ethnic competition in western Cameroon
04/07/2011
Faire une étude sur le paysage en dehors des civilisations paysagères, à propos de sociétés n'ayant pas de mot pour le dire, pose d'emblée un problème épistémologique et méthodologique à la géographie. C'est par des chemins détournés, à partir de sa perception et au travers des discours portés sur le visible que le paysage peut être approché. Les perceptions individuelles, tantôt spontanées, tantôt provoquées par le chercheur, sont analysées au travers du vécu, des représentations, des idéaux et des valeurs qu'elles mobilisent. Il s'agit ainsi d'explorer les déterminations du processus perceptif à partir du contexte et des circonstances de son expression. Les motivations engageant les individus à la prise en compte du visible ont également été recherchées. Elles expriment le caractère intentionnel et intentionné de ce processus. Une cinquantaine d'entretiens ont permis de révéler une interprétation commune du visible. Elle est produite à partir d'une conception stéréotypée des groupes qui inspire en outre un paysagement. Un exercice de prises de vue, réalisé avec quelques personnes, révèle une autre composante du rapport de ces populations au monde : les forces de l'invisible avec lesquelles elles doivent composer (divinités, ancêtres, etc) pour assurer leur reproduction. Le visible peut ainsi apparaître différemment aux Hommes, en fonction des circonstances de sa perception et des intérêts qu'elle doit soutenir. Cette étude interroge l'intervention du visible dans les rapports entre individus et groupes, Hommes et espace, et dans la construction des identités et territoires, et questionne les relations entre idéel et matériel dans la production paysagère.
Making a study about landscape in an area situated out of landscape civilization, about societies who don't have a word for landscape, arises epistemological and methodological problems to geography. You will have to approach it indirectly : from perception and through speech about what is visible. Individual perceptions, sometimes spontaneous, sometimes prompted by the researcher, are analysed through personal experience, representation, ideals and values which are mobilized in this process. In that way, we can explore the determinations of perceptive process through the context and the circumstances of its expression. We have also looked at the motives which are appealing individuals to take into account what is visible. These motives show the deliberated and intentional character of this process. About fifty interviews revealed an interpretation of what is visible shared by everyone. A stereotyped conception of the group sustains this interpretation as well as a paysagement. A photographic exercice, realized with five interviewees, reveal another component of the relations of this population to the world : invisible forces (divinity, ancestors..., of which the people have to take account in order to ensure their reproduction. Thus, what is visible can appear differently according to the circumstance of its perception, and to the interests it can support. This study inquires about how what is visible interferes in the relationships between individuals and groups, as well as about the relations between ideal and material worlds in landscape production.
Sciences de l'Homme et Société/Géographie

Université Michel de Montaigne - Bordeaux III
Montaigne-Humanités
géographie
Français

Serge Morin, Laurent Couderchet
Laurent COUDERCHET, Professeur, Université de Bordeaux 3, Co-directeur
Anne-Elisabeth LAQUES, Directrice de recherche, IRD, Rapporteuse
Serge MORIN, Professeur Émérite, Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, Directeur
Jean-Yves PUYO, Pr ofesseur, Université de Pau et des Pays de l'Adour, Rapporteur
Hervé RAKOTO RAMIARANTSOA, Professeur, Université de Poitiers
Denis RETAILLE, Professeur, Université Michel de Montaigne Bordeaux 3

paysage – géographie – perception – paysagement – intentionnalité – représentations – stéréotypes – ethnies – état – rapports sociaux – Cameroun – Bamiléké
landscape – geography – visual perpcetion – landscaping – intentionality – representation – stereotype – ethnic group – state – social relation – Cameroon – Bamiléké