147 articles  [english version]
Fiche concise Thèses
Une géographie sociale et culturelle de l'hindouisme tamoul - Le culte de Murugan en Inde du Sud et dans la diaspora
Trouillet P.-Y.
PhD thesis. Université Michel de Montaigne - Bordeaux III (2010-12-13), Singaravélou (Dir.)
[oai:tel.archives-ouvertes.fr:tel-00564937] - http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00564937
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
these_trouillet_web.pdf(19.8 MB)
Pierre-Yves Trouillet ()1, 2
1 :  ADES - Aménagement, Développement, Environnement, Santé et Sociétés
http://www.ades.cnrs.fr
CNRS : UMR5185 – Université Michel de Montaigne - Bordeaux III – Université Victor Segalen - Bordeaux II
UMR ADES Maison des Suds 12, Esplanade des Antilles 33607 PESSAC CEDEX
France
2 :  CEIAS - Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud
http://ceias.ehess.fr/
CNRS : UMR8564 – École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS)
190-198 avenue de France - 75 244 Paris cedex 13
France
Une géographie sociale et culturelle de l'hindouisme tamoul - Le culte de Murugan en Inde du Sud et dans la diaspora
A Social and Cultural Geography of Tamil Hinduism - The Cult of Murugan in South India and in the Diaspora
13/12/2010
Murugan est un dieu du panthéon hindou dont la figure religieuse est présente dans le sud de l'Inde depuis plus de deux millénaires. Son culte est associé aux montagnes et à l'identité culturelle du Tamil Nadu (le " pays tamoul "), un État fédéré de l'Union indienne dont les orients sont balisés par les six grands centres de pèlerinage dédiés à cette divinité. Ce type d'interaction symbolique et géographique entre les temples de Murugan, le territoire et les circulations religieuses date au moins de l'époque médiévale, et se retrouve aussi désormais tant à l'échelle de la localité qu'à celle de la diaspora. L'étude montre plus largement que le culte de Murugan suscite des actions humaines imprimées dans l'espace géographique - telles que l'édification d'un temple, un pèlerinage, ou l'instrumentalisation politique d'un lieu saint - et qu'il est donc doté d'une véritable spatialité. L'expression de cette spatialité dépend de la position de Murugan dans le panthéon et de ce qu'il représente pour la société tamoule. Ainsi, la présence d'un temple de Murugan sur la colline du village de Mailam (au Tamil Nadu) repose autant sur l'association du dieu avec les sommets, que sur la géographie socio-religieuse locale, où les dieux, les castes et leurs espaces sont à la fois classés et classants. À l'échelon du pays tamoul, le Mouvement Dravidien a mobilisé le culte de Murugan pour alimenter son idéologie régionaliste au XXe siècle, au nom de la territorialisation historique du culte dans cette région. À l'Ile Maurice, la popularité des processions pour Murugan et la surreprésentation de ses temples font écho à l'affirmation identitaire des Tamouls face à la majorité hindoue originaire du nord de l'Inde. Elles illustrent encore combien les lieux et les circulations liés à ce culte sont signifiants au point de produire des actes territoriaux. La thèse démontre au final l'intérêt des méthodes de la géographie sociale et culturelle pour l'étude géographique du fait religieux.
Murugan is one of the gods of the Hindu pantheon, whose religious figure has been present in South India for more than two thousand years. Its worship is associated with the mountains and the cultural identity of Tamil Nadu (the "Tamil country"), a regional State of the Republic of India whose cardinal points are marked by the six great pilgrimage centres dedicated to this god. This type of symbolic and geographic interaction between the temples of Murugan, the territory and the religious circulations dates back at least to the Middle Ages. It is to be found today at the local level too, and at the scale of the Diaspora as well. The survey also shows that the cult of Murugan triggers human actions that are printed in the geographical space - such as the construction of temples, pilgrimages, or the use of a holy place as a political tool. So this cult is endowed with a real spatiality, whose expression depends on the position of Murugan in the pantheon and on its meaning for the Tamil society. Thus, the presence of a Murugan temple on the hill of the Mailam village (in Tamil Nadu) depends as much on the association of the deity with peaks, as on the local geography where deities, castes and their relating spaces are both classified and classifying. At the scale of the Tamil country, the figure of Murugan has been included in the regionalist ideology of the Dravidian Movement during the XXth century, in the name of the historical territorialisation of this cult in this region. In Mauritius, the famous processions for Murugan and the overrepresentation of its temples echo the assertion of the Tamil community against the Hindu majority originating from North India. It also confirms the degree of significance of the places and circulations associated to this cult, to the point of producing territorial acts. In the end, the thesis demonstrates the relevance of the methods of the Social and Cultural Geography to the geographical study of religion.
Sciences de l'Homme et Société/Géographie
Sciences de l'Homme et Société/Anthropologie sociale et ethnologie

Université Michel de Montaigne - Bordeaux III
Montaigne - Humanités
géographie
Français

Singaravélou
Rémy DELAGE, Chargé de recherche au CNRS, CSH (New Delhi).
Guy DI MÉO, Professeur, Université Bordeaux 3.
Odette LOUISET, Professeur, Université de Rouen.
Catherine SERVAN-SCHREIBER, Chargée de recherche HDR au CNRS, CEIAS (Paris).
SINGARAVÉLOU, Professeur, Université Bordeaux 3.

Inde – Tamil Nadu – Ile Maurice – Géographie sociale et culturelle – Hindouisme – Temple – Lieu – Circulation – Territoire – Echelle – Panthéon – Caste – Ethnicité – Diaspora – Murugan – Anthropologie
India – Tamil Nadu – Mauritius – Social and Cultural Geography – Hinduism – Temple – Place – Circulation – Territory – Scale – Pantheon – Caste – Ethnicity – Diaspora – Murugan – Anthropology